Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

L’Alsacien Maxime Rauner surclasse le septième Rainkopftrail Maxime Rauner a régné sans partage sur le 17e Rainkopftrail

image_pdfimage_print

maxime-1er-trailCette année encore, la septième édition du Rainkopf trail a bénéficié de conditions climatiques idéales avec, toujours, le même accueil sympathique à la station de La Bresse-Hohneck.

Parfaitement tracé par Michel Cuny, le parcours a ravi les concurrents même si certains l’ont trouvé un peu plus physique que celui de l’an passé. Les compteurs étaient bloqués à 400 depuis une semaine par respect pour l’environnement des crêtes vosgiennes mais en faisant quelques déçus bien sûr.

Deux grandes dames du trail des 60 km des championnats de France, courus lors du week-end précédent à Gérardmer, ont pris le départ pour le bonheur des organisateurs : Sarah Vieuille, sacrée championne de France, et Estelle Patou sur le podium de sa catégorie.

A l’assaut du Rainkopf, les traileurs alsaciens étaient bien représentés avec environ 130 d’entre eux. Sur les 34 kilomètres, un Alsacien a d’ailleurs régné en maître au fil des 1.600 mètres de dénivelé positif. Maxime Rauner (RA Saverne), 28 ans, s’est imposé en 2 h 47 avec une confortable avance de 7 minutes 27 sur son dauphin, le Lorrain Benjamin Polin, alors que Guillaume Poirette, troisième, est relégué à 18 minutes.

“Je suis parti assez vite et l’écart s’est fait dans les premiers kilomètres” confiait Maxime Rauner. “Je suis venu courir pour la première fois ici sur les conseils de mes amis. Je n’ai pas à le regretter. Je connais plutôt bien les courses des Marcaires et les Crêtes vosgiennes mais pas encore ce type de trail. Le parcours était dur, bien technique, très varié, tout ce que l’on attend d’un vrai trail, j’ai adoré le parcours et la météo était optimale”.

Une semaine plus tôt, il envisageait de s’aligner sur les championnats de France. “J’ai hésité mais j’ai eu raison d’opter pour le Rainkopftrail, entre 20 et 30 kilomètres, ça me réussit beaucoup” ajoutait Maxime Rauner, à l’issue de sa troisième victoire de la saison.  Il avait également remporté le Trail du Petit-Ballon en mars et le Trail du Wurzel en avril à Villé. Cet été, avec Emmanuel Allenbach, il a également pris une belle 3e place par équipe et la 11e individuelle à l’issue des  quatre courses du challenge national en montagne (ascension du Grand-Colombier, montée du Ventoux, montée du Nid d’Aigle et montée du Grand-Ballon). “C’était l’objectif de la saison et le Rainkopfrtail, c’est la cerise sur le gâteau”.

Benjamin Pollin.

Guillaume Poirette.

Première féminine, Sarah Vieuille (Club Alpin Français) termine à la 8° place du classement général.

sarah 1ere femme trail

Sur les 15 kilomètres, pour 700 mètres de dénivelé positif, le Vosgien Jérémy Kieffel (ASRHV) l’emporte au sprint, en 1 h 10, devant l’Alsacien Dany Miclo. Un autre coureur alsacien, Bruno Schramm, complète le podium à 4 minutes 24 du vainqueur.

Jérémy Kieffel.

Première féminine, la juniore vosgienne Lucille Germain, spécialiste du biathlon, finit à la 6e place.

Dans la convivialité qui sied au Rainkopftrail, un repas chaud était préparé à tous les concurrents et leurs proches par l’équipe de la station bressaude.

D.J.

Les classements.

Résultats Rainkopf Nature 2017

Résultats Rainkopf Trail 2017

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.