Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Politique – François Vannson : “on a fait plus de 10 millions d’économies

image_pdfimage_print

565A l’occasion de la réouverture de sa permanence, au 1 rue Baugru à Remiremont, François Vannson en a profité pour livrer son sentiment sur les débuts du gouvernement Macron, sur le nouveau coup de rabot dans les dotations de l’Etat et sur quelques dossiers d’actualité.

 “Le Président de la République est confronté à la réalité” constate d’abord le président du conseil départemental des Vosges, avide que “les bonnes réformes soient engagées”.

François Vannson ne peut toutefois admettre “le coup de rabot sans précédent donné aux finances locales. Ces six dernières années, le département des Vosges a déjà payé un lourd tribut : il a perdu 30 millions. A présent, le Président annonce un plan de 13 milliards de réduction sur plusieurs années et une fois de plus, c’est les départements, à hauteur de 6 milliards soit 44 %, qui vont le supporter alors qu’on a des compétences légales attribués par la loi”.

La pilule est d’autant plus difficile à avaler que “lors de la conférence des territoires, le Président dit on va maintenir la dotation de l’Etat et deux jours plus tard, il fait tout l’inverse. Les efforts faits méritaient d’être faits mais pas dans ces conditions”.

Parmi les treize départements qui ont augmenté leurs capacités d’investissements.

François Vannson entend monter au créneau à l’occasion du 87e Congrès des Départements de France du 18 au 20 octobre 2017 au Théâtre de la Criée à Marseille : “Je  vais demander à l’Etat qu’il fasse les efforts qu’il demande aux autres”.

Selon le pré-rapport de la Cour des Comptes, « on fait partie des dix départements qui ont réduit de 10 % leurs charges d’exploitation et des treize départements qui ont augmenté leurs capacités d’investissements ». Cette année, les Vosges investissent ainsi 80 millions notamment dans les routes, les collèges, le plan numérique. Il faut dire que depuis l’arrivée de François Vannson en 2015, “on a fait plus de 10 millions d’économies sur notre fonctionnement”.

Le patron du département compare volontiers cette capacité d’investissement à celle du voisin du Haut-Rhin : “On a 445 millions de budget et on investit 80 millions. Pendant ce temps, le Haut-Rhin a 800 millions de budget et il investit 68 millions”.

François Vannson veut que ”l’on donne des perspectives au départements. Après le big bang des grandes régions et des intercommunalités, nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin des départements. C’est nous qui défendons au mieux les territoires grâce à notre proximité”.

Migrants : 150 mineurs dans les Vosges.

Il y a actuellement 150 migrants non accompagnés dans les Vosges et pris en charge par le département. “On est obligé de faire des rallonges dans le budget. Des familles d’accueil se sont également mises en place ” constate François Vannson, qui rappelle : “les département n’ont pas leur mot à dire sur l’accueil des migrants, c’est une obligation légale de les accueillir”.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.