Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Le cinéma, c’est l’horreur ! (ou pas) 12 stagiaires se préparent aux 24H des Réalisations

image_pdfimage_print

atelier ciné GD Toiles (1)Dans le cadre de Graines des Toiles et du PTEA (Plan Territorial d’Éducation Artistique), 12 ados ont eu le plaisir de suivre un stage « cinéma fantastique » qui a débuté lundi matin et s’est achevé ce vendredi après-midi.

atelier ciné fantastique graines des toiles (2)L’objectif de cette semaine intense,  riche en apprentissage et en échanges, était de maîtriser les bases de la création d’un court métrage, de l’écriture au montage en passant par le tournage. Pour ce faire, la MCL avait fait appel à deux intervenants réalisateur en la personne de Pierre Médy, Gérômois qui réside et travaille désormais dans le secteur de Bruxelles, ainsi que David Verlet, basé à Metz et habitué de Graines des Toiles, également membre d’une compagnie où il s’occupe de la partie marionnettes, vidéo et vidéo mapping.

Le fil rouge de ce stage, vous l’aurez peut-être deviné, était la réalisation d’un court métrage d’environ 3 minutes sur le thème du film d’horreur… Hé oui, car il s’agit aussi d’une petite répétition pour les 24H des Réalisations qui auront lieu les 20 et 21 janvier 2018. A travers cette démarche artistique, les jeunes stagiaires ont ainsi appris différentes techniques comme le démontage et le remontage d’une caméra ainsi que sa manipulation. Ils ont travaillé sur la prise de son avec l’utilisation d’une perche et de différents micros, ils ont aussi travaillé sur la lumière et les jeux d’ombre très importants pour leur film, ou encore sur les prises de vue. La petite troupe a même reçu quelques notions de maquillage…

atelier ciné fantastique graines des toiles (1)Pour tourner ce court-métrage, les deux intervenants avaient inclus une contrainte de lieu puisque l’action devait se passer dans la MCL, et même en partie dans la salle de cinéma. « Nous voulions leur faire comprendre que la réalisation d’un film implique beaucoup d’exigences et de contraintes. Nous avons également beaucoup travaillé sur l’autonomie, tant au niveau du tournage en lui-même que du jeu des acteurs. Ce sont les règles du tournage en équipe(s) qu’ils ont appris » explique David Verlet. Sur un tournage, chacun doit rapidement savoir quel est son rôle et sa place pour gagner du temps et être efficace, ce qui facilite une réponse rapide aux fameuses exigences d’un tournage.

Message reçu pour les stagiaires qui ont écrit et réalisé « La dernière séance », court métrage qui devrait être projeté début décembre à la MCL. « C’est l’histoire de 4 jeunes avec 4 personnalités différentes qui vont voir un film pour enfant. Mais au bout de quelques minutes, comme ça ne leur plaît pas, ils vont voir un autre film dans une autre salle, vide. Et puis un des jeunes disparaît… » explique Gaston, l’un des stagiaires. La séance de ciné tourne mal, comme vous vous en doutez. L’équipe a essayé de faire en sorte qu’il y ait une mise en abyme à travers « un film dans le film et le rôle du tueur en série » qui est prépondérant. « C’est aussi un hommage aux vieux films comme « Nosferatu » , avec beaucoup de jeux d’ombre et de lumière » ajoute Geoffrey. On a déjà hâte de voir ça !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.