Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

FCIL : une formation privilégiant l’alternance pour s’adapter à la demande des professionnels 12 élèves pour l'ouverture de la section

image_pdfimage_print

FCIL de gennes (1)Les élèves de la nouvelle Formation Complémentaire d’Initiative Locale ont effectué leur rentrée au lycée professionnel et technique Pierre-Gilles de Gennes.

Le travail de recherche effectué par l’établissement pour trouver des élèves en fonction de la demande des entreprises s’est avéré payant puisqu’ils sont douze à avoir intégré cette nouvelle section ouverte depuis cette année scolaire 2017-2018 (voir notre précédent article : FCIL PG2G). Ces jeunes vont donc être formés à la maintenance de niveau 1 et alterneront un mois de cours au lycée gérômois et un mois de formation/stage en entreprise. Certains d’entre eux partiront pour leur première session chez un professionnel dès la semaine prochaine, le planning des cours étant invariable mais la période en entreprise étant flexible. Dans ce contexte particulier, il est parfois intéressant de disposer du renfort des élèves sur le terrain lorsque certains salariés des entreprises concernées sont en vacances…

Nicolas Rondot, Richard Péché et Philippe Martin

Nicolas Rondot, Richard Péché et Philippe Martin

« Nous essayons de varier un peu, d’accompagner les élèves dans les entreprises mais aussi de faire venir des entreprises au lycée pour travailler sur des thèmes particuliers avec des professionnels. Cela peut être des techniciens, des vendeurs, ils peuvent venir pour présenter du matériel, des gammes de véhicules etc… Nous voulons casser un peu la routine, proposer des cours un peu différents car ce sont quasiment des étudiants plus que des lycéens » expliquent les deux hommes chargés de mettre en place la FCIL et de veiller au grain, à savoir Richard Péché, responsable de la formation de l’établissement, ainsi que Philippe Martin, responsable de cette nouvelle section et la relation lycée-entreprises.

Ce mercredi matin, les élèves avaient donc la chance d’accueillir Nicolas Rondot, représentant du groupe MGE Transport basé à Chavelot, pour un cours sur le thème d’un atelier de maintenance intégré. « Cet atelier doit répondre aux attentes de l’entreprise, chez MGE c’est un service intégré de 30 personnes et qui permet de gérer en interne la maintenance corrective et préventive de la flotte (une flotte de 1 000 cartes grises NDLR). Cela permet donc de limiter le temps d’immobilisation des véhicules pour un minimum d’impact sur la production » précise ainsi Nicolas Rondot. Ces ateliers sont donc des « états dans l’état » quasi indépendants qui constituent un gain de temps et d’argent précieux pour les entreprises qui disposent de véhicules. Avoir de bons mécanos au sein de ce type de structure est, vous l’aurez compris, indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble de la machine !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.