Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Les « grands enfants » étaient en salon La miniature envahit l'Espace Lac

image_pdfimage_print

P1100088Les grands enfants…et les petits étaient de sortie en ce dimanche pluvieux. Et ce n’est pas la première année, puisque le club Micro Machines gérômoises proposait de découvrir le monde de la miniature pour la 18ème année consécutive. Un véritable salon à pas feutré !

Au programme des objets  sortis du monde de l’enfant mais pas uniquement. Car la vie et le fonctionnement d’un train électrique est réservé aux adultes. « Pfff touche pas mon aiguillage, je te dis« .

Une cinquantaine d’exposants venus d’alsace, d’Allemagne de Haute-Saône, plus encore des départements limitrophes, étaient de la partie répondant aux invitations de l’équipe de la présidente Marie-Christine Jeandon, dont les ouailles se réunissent deux à trois fois pas ans afin d’évoquer leur passion commune.

A chaque coin d’allée il se devait d’en avoir pour tous les goûts. Pour les passionnés de la vie militaires, des pompiers, du BTP, des legos sans oublier les démonstrations outdoor de bateaux sur le lac et d’une foultitude de véhicules 4 roues à moteur atmosphérique. Et parmi tous les participants, le voinraud Daniel Vigneron  fait figure de proue toutes catégories confondues comme s’il sortait d’un film fantastique.. Parce que justement, il est fantastique. L’ancien mécano à la retraite est un hyper passionné de tout et de tout, mais pas de toutou !  De sa voiture DS qui tire sa caravane Eriba (en vraie)…Une Eriba sinon rien. A l’échelle 1/1 comme dans son quotidien, mais  aussi en miniature. Le sympathique et joyeux luron a monté de toute pièce sa caravane version petitesse. Et tout fonctionne, dedans, dehors, le cric pour monter l’attelage, les freins, la cuisinière à l’instar de son aéroglisseur ou de sa R8 Gordini. Plus qu’un miniaturiste, l’homme est un bricoleur de talent. Tout doit fonctionner, autrement l’intérêt n’est pas au rendez-vous. Et c’est à cet instant précis où le salon de la miniature prend toute sa dimension. Celle de l’infiniment petit au service de l’ingéniosité et du rêve. Alors forcément on en redemande comme les 500 visiteurs de la manifestation réservée aux collectionneurs le matin et aux curieux l’après-midi. En route pour 2018.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.