Search
samedi 21 oct 2017
  • :
  • :

Linvosges part à l’export Un nouveau batiment de 1550 m2 sur 10 m de haut est consacré à l'exportation des produits vosgiens

P1100017La société Linvosges spécialiste du linge de maison était en liesse ce mardi  lors de l’inauguration d’un nouveau bâtiment consacré aux produits d’exportation. Un investissement de 1 millions 350 000 €  en direction de l’internationale plus spécialement après une première percée du marché Belge en 2014 vers l’Allemagne en 2016 .

Mais doit-on véritablement présenter Linvosges dont les bases d’une solidité rare sont installées sur les bords du lac de Gérardmer depuis 1923. Chose que n’a pas manqué de rappeler la présidente de l’entreprise Marie-Francoise KERHUEL  qui avait invité pour la circonstance le personnel, mais également une foultitude de personnalités départementales issues du monde politique emmenée par le Préfet des Vosges Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS et le directeur du site gérômois, Jean-Louis Chotard.

Et forcément, lorsque Marie-Francoise KERHUEL  se déplace pour évoquer les 10 dernières années, soit depuis 2007 date de reprise de la société par le groupe Françoise Saget, c’est pour une démonstration par les chiffres.

« la belle endormie s’est réveillée pour passer d’un chiffre d’affaire de 39 millions à 93 millions d’euros  » commente la dirigeante «  nous avons réalisé une croissance de plus de 9% par an sur un marché plat et atone grâce à la fidélité du comité de direction, aux gérômois et parisiens  pour aujourd’hui une réelle force de vente dans nos boutiques et pour l’hostellerie ».

Pour cela, Linvosges s’appuie sur 252 collaborateurs  en ayant créé 100 emplois en 10 ans et sur une stratégie  reposant sur un bon rapport qualité-prix.

« C‘est d’ailleurs sur cette base de travail que nous avons développé notre gamme  » poursuit Marie-Françoise Kerhuel  » il nous aura également fallut recruter de nouveaux clients. De 8 magasins nous sommes passés à 35 boutiques pour 95% de nos ventes aux particuliers. Notre stratégie d’aujourd’hui est forcément de nous diriger vers l’international sur la base travail de fond. En 10 ans tout a changé et ce nouveau bâtiment nous permet une grande capacité de stockage consacré à la vente  vente à distance ».

Jean-Louis Chotard, Directeur du site, est revenu quant à lui sur la genèse de la construction, sur des difficulté rencontrées depuis 1 an et demi. « Il nous a fallut trouver des solutions intelligentes aux difficultés rencontrées « note-t-il » Aujourd’hui ce bâtiment de 62 m de longueur sur 25 m de largeur et 10 m de hauteur nous permet une importante base de stockage ».

Avant de couper le ruban inaugural, le Préfet a souligné « la bonne santé économique d’une entreprise  au label « patrimoine vivant » spécialiste du Jour Venise »

Linvosges part à la conquête de nouveaux marchés.

 




15 réactions sur “Linvosges part à l’export

  1. Pascal

    Il exporte quoi des produits importés Je ne comprend pas linvosges ne confectionné rien à part deux ou trois machine pour le folklore de nos touristes.

    répondre
    1. Schmit

      Effectivement, ce linge vient de quel pays ???? Cela n’est pas précisé….
      Contrairement à d’autres usines de tissage locales qui tissent leur linge à Gérardmer ou dans d’autres localités proches (Label Vosges Textiles)
      Ce qui importe tout de même, c’est que Linvosges donne du travail mais l’honnêteté voudrait qu’il précise l’origine des produits qu’il vend….

      répondre
      1. pita

        comment dire !!!! vous croyez que blanc de Gerardmer ou la ligne verte et bien d’autres sont fait 100% vosgien . Au moins ça fait des emplois plus de 200 je crois au Linvosges alors arrétez de vous plaindre

        répondre
        1. JMP

          Plus de 200 emplois sur Gérardmer ça vous fait quoi???? vous croyez quoi La Ligne verte ,Blanc de Gérardmer et d’autres sont 100 %Vosges je suis dans le textile depuis presque 30 ans et je suis fière de voir des entreprises crées des emplois

          répondre
          1. Pascal

            Je suis bien d accord avec vous pour les emplois créés localement mais en important massivement comme le fait Linvosges , ils ont participé à l extinction de tissages et de confectionneurs ! Pour info Blanc de Gerardmer est un ennoblisseur et confectionneur avec un véritable atelier !!! Linvosges consacrerait ne serait ce qu un petit pourcentage de ses ventes avec des produits fabriqués dans les Vosges,cela pourrait créer voire sauver des emplois ! Mais voilà Linvosges a choisi la stratégie de surfer sur l ambiguïté de la marque, en laissant croire que la production est locale ! Je suis bien conscient également que trouver des produits 100 % vosgien devient compliqué mais les entreprises au Logo Vosges terre textile concentrent leurs efforts dans ce sens ce qui n est pas du tout le cas de Linvosges. C est juste un débat , je n ai rien contre Linvosges , c est juste dommage que les dirigeants de Linvosges semblent ignorer que des petites PME locales se battent encore pour conserver les emplois et les entreprises dans les Vosges !

  2. Poil aux guiboles

    Ça y est la litanie du fait à la maison. Qu’est ce que vous cherchez que linvosges ferme alors que l’entreprise a crée 100 emplois et en procède 250. Un peu de sérieux on voit que vous ne connaissez rien à la création et gestion d’une entreprise. raisonnement typiquement français

    répondre
  3. jmv

    Pour le moins décontenançant de trouver des personnes critiquer une entreprise textile du fond des Vosges qui crée localement 150 emplois en 10 ans.

    Félicitations et merci aux dirigeants de Linvosges .

    répondre
  4. Fofolle

    Du travail du travail!!!!embauche embauche…!!!ça me fait bien rire,six année en CDD et intérim en me disant on va vos embaucher…résultat des courses il embauchent que des hommmes,et les femmes restreint a des temps partiel,mais apparemment les femmes on des choses à faire en cuisine…..voilà s qu’on nous rapporte

    répondre
  5. Chasseur de blaireaux

    Je crois rêver. Jalousie ouvertement déclarée, analyse économique de bistrot, lutte contre le chômage a la Hollande. 100 emplois créés en 10 ans aucune entreprise n’a fait ça à Gérardmer pas même les blanchisseurs et vendeurs de linge maison qui vendent des produits locaux pour certains au milieu de produits d’importation. Arrêtez cette hypocrisie et faire Porter le chapeau à linvosges. vous devriez avoir honte de tels propos

    répondre
    1. jmv

      Ne pas ignorer non plus que Blanc de Gérardmer n’existerait pas sans la notoriété et l’image des enseignes historiques (Garnier Thiebault, Jacquard Français, Hans, Linvosges, Claude,..).

      répondre
      1. Pascal

        Monsieur,
        Moi non plus je n ai pas de lien avec le commerce du linge, mais par contre je suis issue de vieilles familles géromoises ( grand – père dixième génération né en 1610 au Tholy.), donc concerné un peu car toutes les familles étaient Tisserant ou bianchou .Ma mère a travaillé comme brodeuse comme beaucoup de jeunes filles après la guerre , mon p ère était ouvrier textile à Vagney.C est peut être pour cette raison et par rapport à mon vécu que j ai abordé le sujet Linvosges. Par contre sachez tout de même une chose , pour faire un produit fini textile plusieurs métiers interviennent : culture des fibres, fileurs, tisseurs, bianchou , confectionneurs , et commercialisations. Et toutes les entreprises que vous citez plus haut souvent se complétaient .Les bianchous ( crouvezier , Parmentelat , Doridant , Morel , David font elles aussi parties des très vieilles entreprises géromoises !!!!!!!!!

        répondre
        1. jmv

          Je ne vois pas trop le rapport entre votre histoire familiale et le dossier Linvosges ..

          Pour rester dans le sujet, les emplois industriels que quelques entrepreneurs remarquables ( pléonasme) ont su préserver, l’ont été en se positionnant surtout sur le haut de gamme.
          Cela n’est malheureusement pas suffisant pour compenser les presque 40 000 emplois perdus par le textile vosgien depuis 1930.
          Chance pour nous donc que les gens de Linvosges aient su relancer de nouveaux emplois en diversifiant leur activité.

          Et tant pis pour les grincheux.

          répondre
  6. jmv

    N’ayant personnellement aucun lien avec le commerce de linge de maison, je me permet de vous retourner vos remarques.

    Même si cela à l’air de vous gratter, je réaffirme donc que toutes les nouvelles enseignes qui se sont récemment et opportunément crées, et il n’y a rien de mal à cela, n’existent que grâce à une notoriété bâtie par les plus anciennes.

    Donc acte.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *