Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Un ancien prêtre de la paroisse soupçonné d’abus sexuel Il a été suspendu de ses fonctions par l'évêque des Vosges.

image_pdfimage_print

prêtreDans un communiqué publié ce mercredi 25 octobre 2017 sur le site du diocèse des Vosges, Monseigneur Didier Berthet, évêque de Saint-Dié-des-Vosges, informe qu’il vient de suspendre de ses fonctions l’abbé Michel Toubhans. En effet, l’évêque révèle qu’il a reçu cette semaine le témoignage d’un homme qui aurait été victime de faits d’abus sexuel, de la part du prêtre, il y a plus de 20 ans à Remiremont.

Monseigneur Berthet a ensuite signalé les faits au Procureur de la République près le TGI d’Epinal. Naturellement, l’abbé Michel Toubhans bénéficie de la présomption d’innocence.

Selon toute vraisemblance, le prêtre et la supposée victime devraient être entendus par les enquêteurs. En attendant, la nouvelle a jeté la stupeur à Remiremont où Michel Toubhans est bien connu.

Retrouvez ci dessous le communiqué de Monseigneur Didier Berthet.

« Chers frères et sœurs, il me faut malheureusement  vous communiquer une information grave et douloureuse.

J’ai reçu récemment le témoignage d’une personne qui s’est déclarée victime de gestes abusifs d’ordre sexuel qui auraient été commis il y a plus de 20 ans par l’Abbé Michel Toubhans, prêtre du diocèse de Saint-Dié.

Après avoir rencontré et écouté cette personne, j’ai procédé cette semaine à un signalement auprès du Procureur de la République d’Epinal. Dans le même temps, j’ai pris un décret particulier demandant à l’Abbé Toubhans de quitter tout ministère public, en le privant également de la faculté d’entendre les confessions des fidèles et de donner validement l’absolution sacramentelle. Cette mesure revêt un caractère conservatoire et temporaire, en attendant que les faits qui lui sont reprochés soient vérifiés et qualifiés par une décision de justice. Au regard de cette dernière, l’Abbé Toubhans bénéficie, comme tout autre citoyen, de la présomption d’innocence.

Notre première pensée va à la victime plaignante. Considérant avec compassion le dommage humain et spirituel qu’elle a pu subir, et le chemin de reconstruction personnelle qui en résulte, nous l’accompagnons par notre prière.

 Il est très important que notre Eglise demeure mobilisée pour lutter contre les abus sexuels, en toute clarté et responsabilité. Notre cellule diocésaine d’écoute reste  disponible pour recueillir tout témoignage incriminant en la matière des ministres de l’Eglise (cellule.ecoute@catholique88.fr).

Notre prière accompagne aussi l’Abbé Toubhans pour le chemin de vérité et de pénitence dans lequel il doit maintenant s’engager.

Je présente avec vous au Seigneur toutes les personnes blessées dans leur confiance en l’Eglise ; puissions-nous, avec son aide, être toujours au service de la vie et de la croissance des enfants de Dieu. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.