Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Une autre vision de l’âge avec le simulateur de vieillissement Dans les charentaises de John Malkovich

image_pdfimage_print
L'animateur d'ALEP Damien Boyer équipe une personne du simulateur.

L’animateur d’ALEP Damien Boyer équipe une membre du personnel de l’EHAPD Léa André avec les différents éléments du simulateur.

Gros programme pour cette 1ère semaine de la prévention des risques domestiques avec une animation particulièrement intéressante et enrichissante proposée à nouveau par ALEP Prévention : le simulateur de vieillissement. Un moment placé sous le signe de la bientraitance et de l’empathie

simulateur vieillissement (1)Une animation ouverte au public mais qui s’adressait principalement au personnel aidant – soignant et/ou aux équipes d’animation des EHPAD et maisons de retraite de manière générale : « Nous n’avons pas la prétention de leur apprendre leur travail mais de leur proposer une autre vision de l’âge et du vieillissement avec les contraintes que cela implique pour la mise en places d’activités physiques. L’objectif est aussi pour comprendre comment les seniors essayent de s’adapter aux handicapes qu’implique le vieillissement. Ils peuvent avoir des gestes, des habitudes ou des attitudes qui peuvent parfois être mal interprétées, c’est pour cela qu’il est utile de les comprendre. Une personne qui pousse son assiette un peu plus loin devant elle, ce n’est peut-être pas parce qu’elle n’a pas faim, mais parce qu’elle compense le fait d’être touchée par un glaucome qui réduit sa vision en périphérie du champ visuel » explique Damien Boyer, animateur et formateur pour ALEP Prévention.

Même rendre de la monnaie devient très compliqué !

Même rendre de la monnaie devient très compliqué !

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres et la vieillesse va avoir un impact pas uniquement sur la vision, mais aussi sur l’audition et la motricité avec les problèmes d’arthrose et arthrite notamment. « Les mouvements des personnes âgées touchées prennent souvent deux fois plus de temps et en plus ils évoluent parfois dans des environnement qui ne sont pas adaptés. Le blanc est l’ennemi de la cataracte est pourtant beaucoup d’EHPAD possèdent des murs blancs sur lesquels les seniors distinguent très mal les interrupteurs. Le personnel est lui-même habillé tout en blanc souvent » ajoute Daine Boyer. Des propos que confirme Claude, membre du personnel de l’EHPAD Léa André : »Oui, blanc sur blanc, ils ne nous voient même pas des fois ! »

Calude qui s’est prêté au jeu du simulateur de vieillissement, enfilant ainsi les différentes orthèses destinés à restreindre sa mobilité, sans oublier un casque pour réduire les sons et une paire de lunette pour réduire la vue. Le constat est sans appel : Même rendre la monnaie devient compliqué ! « Je pense que le plus dur, c’est vraiment l’isolement que ça engendre. On tente de lire sur les lèvres pour s’en sortir, on ne sait plus vraiment ce qu’il se passe autour de nous… On comprend pourquoi certains résidents ont du mal à sortir de leur chambre, n’en ont plus l’envie ou la volonté, on se sent perdue, désorientée… » Pas facile de se projeter dans la perte d’autonomie, mais c’est édifiant. Par ailleurs, il est essentiel de bien avoir en tête que chaque personne est différente et que cela peut compliquer la tâche des aidants qui doivent s’approprier ce qui leur est utile  pour faciliter leur rapport avec les seniors.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.