Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Vosges – Ils disent non au compteur Linky

image_pdfimage_print

linkyL’arrivée des compteurs communicants Linky divise les vosgiens. L’association Stop Linky 88 s’est réunie au centre Léo Lagrange d’Epinal pour informer les citoyens sur ce dispositif.

Les compteurs électriques nouvelle génération d’Enedis sont en cours de déploiement dans le département. Certains citoyens s’opposent à leur installation. Ils craignent les effets néfastes pour la santé, notamment les ondes émises par la transmission des données. Ils évoquent aussi l’utilisation des données privées afin de revendre ces informations sur la consommation d’énergie.

L’association Stop Linky 88 sous la houlette de son président, Dominique Humbert, incite donc les citoyens à refuser cette installation d’Enedis. L’association compte près de 200 membres dans le département. « Les habitants peuvent refuser cette installation. Il en est de même pour les communes vosgiennes » explique le président. Des municipalités vosgiennes ont déjà voté des délibérations pour s’opposer à l’installation de ce nouveau compteur dans leur commune.

L’association dénonce aussi le coût financier de ces remplacements. Il « s’élève à près de 5 milliards d’euros et la mise au rebut des 35 millions d’anciens compteurs représente un gâchis inutile et un coût environnemental important. »

Pour Enedis, le compteur Linky permet de réduire le nombre d’interventions de ses techniciens sur le terrain.  Ces compteurs communicants peuvent être contrôlés à distance pour les opérations les plus courantes. Pour les clients qui feront le choix de conserver leur ancien compteur, toutes ces opérations seront alors surfacturées au client.

Renseignements : http://www.stoplinky88.fr/

C.K.N.

Assée-2




6 réactions sur “Vosges – Ils disent non au compteur Linky

  1. Gérald

    Arrêtez de refuser le progrès !
    Arrêtez plutôt le développement de la voiture électrique car nous ne pourrons jamais assez fournir d’électricité pour recharger les batteries et de plus nous ne savons pas comment les recycler ce qui sera plus polluant que le recyclage des anciens compteurs.
    A Gérardmer on nous a bien installé des compteurs d’eau interrogeables à distance qui émettent des ondes radio et tout le monde est content?
    Je suis sûr que dans vos adeptes beaucoup utilisent un téléphone portable qui est plus nocif qu’un courant porteur du compteur Linky.

    répondre
      1. jmv

        Trois raisons pour ne pas vouloir de ce compteur.

        Ce n’est pas la peine de rajouter encore plus d’ondes aux ondes déjà existantes.
        Ce compteur permet à Big brother de pénétrer encore d’avantage dans notre vie privé
        Hormis les multinationales de l’energie, personne ne le réclame.

        répondre
  2. ED

    Moi je vais le refuser pour 2 raisons: Big BROTHER et pour que cela coute de l’argent à ENGIE en perte de temps et de rendez-vous.
    Je viens de recevoir ma facture et je m’aperçois que l’on nous fait payer un rattrapage d’électricité de 2014. Ils payeront la différence en perte de temps.
    Concernant les ondes: je vis sous une ligne haute tension, je dois déjà être « contaminé ».

    répondre
  3. Heph

    Attention, le problème le plus grave est que ce nouveau compteur sera calibré sur la puissance apparente et non plus la puissance active comme nos anciens compteur. A cause des disjonctions fréquentes, Il obligera les « clients » à souscrire un abonnement de puissance plus élevé, donc plus cher. Enedis (Erdf) et le législateur se gardent bien de dévoiler la supercherie! Les fournisseurs d’énergie nous factureront pour l’instant les KWh, mais ils pourront bien dans un avenir proche faire payer en plus l’énergie réactive (+ 10 à 20%).
    Vos données personnelles récupérées à votre gré ou à votre insu deviendront monnayables : devinez ce qu’il vont en faire.
    Qui plus est, comme tout système informatique, le pilotage du Linky et les données enregistrées seront piratables.
    Effectivement quel progrès.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.