Search
vendredi 24 nov 2017
  • :
  • :

Conjoints Survivants : les revendications restent à l’ordre du jour Plus que jamais, rejoignez la section locale

M-L Demengeat, Juliette Costes et Chantal Lovato

M-L Demengeat, Juliette Costes et Chantal Lovato

L’assemblée générale de la section locale des Conjoints Survivants s’est déroulée ce vendredi à la salle des Armes de l’hôtel de ville en présence de la présidente de l’association départementale des Conjoints survivants et parents d’orphelins des Vosges (FAVEC88) : Chantal Lovato.

L’occasion pour cette dernière de revenir sur les principales revendications de la FAVEC qui regroupe près de 860 adhérents dans le département et qui est une association reconnue d’utilité publique depuis 1949. En matière de réversion, l’association et ses adhérents demandent la suppression du plafond de ressources ainsi qu’un relèvement du taux à 100%, sachant que le veuvage n’ouvre pas droit systématiquement à une pension de réversion, il faut impérativement en faire la demande. Les idées reçues ont la vie dure, cette précision est importante.

En ce qui concerne l’allocation veuvage, la FAVEC revendique une augmentation de son montant (602,73 € mais avec un plafond de 753 € allocation comprise!!) et la suppression des conditions de ressources (dont le calcul est jugé aberrant par la FAVEC). Pour les orphelins, la FAVEC réclame une allocation spécifique différente du soutien familial ainsi qu’un montant décent permettant une évolution de leur vie. Le tout sans oublier le rétablissement de la ½ part fiscale et la révision des tranches d’imposition.

Mais pour se faire entendre et peser dans les négociations avec les autorités compétentes, il faut être nombreux, le plus possible ! Et malheureusement, alors qu’il y a 4 millions de veufs et veuves en France, pratiquement aucun élu n’évoque le veuvage. Dans le département, la FAVEC compte 860 adhérents, certes, mais pour près de 30 000 veufs et veuves ! Le veuvage est un problème de société, et pour se faire entendre, il est important de se regrouper et donc de rejoindre la FAVEC et ses différentes sections, à l’image de celle de Gérardmer qui évolue sous la houlette de Juliette Costes et Marie-Louise Demangeat .




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *