Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Joël Couchouron : l’ami de la famille vosgienne "L'oeil photographe, le coeur paysan"

image_pdfimage_print
Joël Couchouron en compagnie de Delphine Aubry & Lydie Guillemain.

Joël Couchouron en compagnie de Delphine Aubry & Lydie Guillemain.

Il avait parfaitement trouvé sa place en plein air du côté des Sentiers de la Photo et il est de retour dans une galerie, celle de la MCL dont il avait déjà investi les murs il y a un peu plus de 30 ans. Invité par la commission des expositions, Joël Couchouron n’a pas hésité une seconde et a sélectionné un important panel de ses fameux clichés qui sont un véritable hommage à l’univers paysan des Hautes-Vosges, un travail qui mêle démarche artistique et témoignage historique.

« Il est bien loin le temps où Joël travaillait à l’usine de collant de Senones » lançait ainsi avec humour Lydie Guillemain, administratrice de la MCL. En effet, cet homme de terrain, tout terrain même, aime photographier les anciens sans pour autant verser dans le passéisme. C’est juste « qu’ils ont plein de choses à raconter » précise-t-il lui-même, prenant plaisir à développer son thème de prédilection mais pas que, à savoir les vieux métiers. C’est donc un fragment de l’histoire de ces Vosgiens que l’on peut découvrir sur chaque photo légendée prise par ce photographe qui cultive des liens profonds avec ces Vosges où il se sent si bien. Et comme on le comprend !

joel couchouron MCL gérardmer (3)Pour se faire, Joël Couchouron n’oublie jamais les bases, même s’il est passé au numérique il y a peu, sans pour autant passer « à la grande distribution » : « On fait de la photo avec l’appareil, pas avec l’ordinateur. Il faut être rigoureux au départ, sinon le travail n’est pas naturel » explique-t-il, lui qui ne retouche presque jamais ses clichés qui font toujours honneur à la scène photographiée et à ses protagonistes avec qui la technique et le rendu sont toujours cohérents. Comme l’a annoncé Lydie Guillemain, la MCL est donc heureuse de mettre à l’honneur cet infatigable témoin de la vie et du travail des anciens et de l’accueillir « comme l’ami de la famille » … De la grande famille des Hautes-Vosges serait-on tenté d’ajouter, car son œuvre fait désormais partie intégrante du patrimoine local en redonnant vie au passé.

Exposition visible jusqu’au 12 décembre en entrée libre aux horaires d’ouverture de la MCL.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.