Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Les Peintres des Hauts passent leur « certif » Du pinceau au bâtonnet de craie

image_pdfimage_print

P1100304Et une de plus pour les Peintres des hauts. Une assemblée générale mais aussi une année de plus au compteur des artistes gérômois qui ont tenu ce vendredi leur réunion plénière  en présence de Anne Chwaliszewski, adjointe à la Culture.

A la baguette, la présidente Denyse Foinant qui est revenue en présence de ses « ouailles » sur l’année écoulée notamment de l’ installation sur les bords du lac de l’ association depuis  un quart de siècle.

« Et donc 25 expositions annuelles de leurs œuvres » précise Denyse «  25, c’est aussi le nombre d’adhérents dont 16 membres actifs que je remercie de faire vivre l’atelier toujours avec autant d’assiduité et de bonne humeur. Il est bon de savoir  que notre budget est alimenté par la contribution financière  de la commune sous forme de subvention, mais aussi des adhérents, aux séances régulières de travail  et enfin grâce à l’organisation de stages ».P1100301

Le prochain rendez-vous 2018 des Peintres des Hauts est à marquer d’une pierre blanche « of course » avec la traditionnelle exposition  « les Hivernales » programmée 17 février au 6 mars prochain avec la présence en qualité d’invité de Vincent Ganaye. Comme d’habitude une centaine d’œuvres sera présentée au public, au rez-de-chaussée de l’Espace Tilleul

Les Hivernales est la  principale manifestation des Peintres des Hauts avec d’abord et avant tout la présentation des œuvres d’atelier des membres actifs. Cette année, pour la première fois, à la demande des organisateurs, les artistes vont illustrer les diplômes du certificat d’études attribués par l’ancienne école du Phény. Pour cela, deux stages ont été organisés dans l’atelier de l’Espace Tilleul avec l’artiste Vincent Ganaye qui a initié le groupe de travail  à la technique de la tempéra. De plus, ce même atelier a été ouvert à d’autres peintres du secteur à l’occasion d’une journée de stage de peinture contemporaine abstraite animée par René Vincent-Viry.

Ainsi va la vie de PDH, avec des Hivernales qui promettent d’être studieuses, sur fond de tableau noir, de blouses grises et pour le coup, d’odeur de craie. Il parait que l’eau du Phény a des vertus particulières !

P1100306

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.