Search
dimanche 22 juil 2018
  • :
  • :

ComCom – le pourquoi du comment Retour à la case départ ?

image_pdfimage_print
Passage par le vote à bulletin secret

Passage par le vote à bulletin secret. Les votants ont dit non

Une majorité d’élus de la Communauté des Communes des Hautes Vosges a rejeté le projet de modification des statuts dont l’objectif est d’ajouter au fonctionnement de la ComCom des compétences…pour faire plus simple « que mettre  à l’intérieur de la gestion de la ComCom ? « . Entre compétences obligatoires, optionnelles, facultatives, les ajouts de compétences et les suppressions  sur des dossiers tels que gestion des milieux aquatiques, construction et entretien des équipements culturels et sportifs, activité périscolaire ou encore la création de gestion du camping du Mettey à Vagney…impossible de se mettre d’accord et surtout la « nouvelle » majorité reproche au président Didier Houot et ses proches un manque de clarté.

Comme dit dans notre précédent article, le maire de Gérardmer Stessy Speissmann est rapidement monté au  créneau suivi de différents élus qui avaient soutenu en son temps  la présidence.

Stessy Speisssmann :

Ce soir notre sentiment est partagé et nous ne pouvons que remarquer un travail en amont non abouti et qui arrive tardivement. Le vote de ces compétences, c’est l’essence même de notre fusion, je constate que le travail n’a pas été fait. Nous sommes dans l’incertitude. Impossible d’éclairer nos concitoyens  sur l’incidence de la fiscalité,  alors que j’ai demandé plusieurs scenarios. Si Gérardmer propose la gestion et l’entretien de ses installations sportives, c’est un budget de 2,5 millions d’€ que la Comcom devra supporter. Je ne peux que constater l’absence de compromis. J’ai des doutes, nous avons des doutes, sur votre volonté d’avancer dans le même sens . Vous nous avancez une liste de compétences facultatives dont on ne sait rien notamment sur  un camping. C’est visiblement une méthode. N’oubliez pas que Gérardmer représente 1/4 de la population de la ComCom et Monts et Vallée + de 40%. L’ensemble de nos élus votera donc contre une méthode.

Didier Houot Président :

On va être amené à discuter de cela ce soir et dans les mois à venir et détrompez vous, nous n’allons pas le faire dans notre coin et je vous rappelle que l’intérêt communautaire repose sur l’aval au moins des 2/3 de l’assemblée. Nous avons jusqu’à présent travaillé avec un partenaire, KPMG et le débat aura bien lieu. Je suis surpris de votre positionnement »

Eric Tisserant, maire de Réhaupal :

Je souhaite nuancer les propos de Stessy Speissmann même si je le rejoins. Je ne veux pas parler de clivage, j’aimerais qu’on travaille sur l’intérêt communautaire et la prise de compétence. Que ce point soit ajourné avant de prendre des décisions.

Guy  Martinache, maire de Granges/aumontzey :

Je voterai contre. On nous propose une situation avec un manque d’éclairage  sur  les compétences optionnelles notamment. Nous devons évoluer avec le respect du budget, de l’imposition…Comment peut-on nous demander de nous déclarer  sur l’avenir sur la base d’hypothèses. On ne bâtit pas un territoire sur le hasard.

François Nourry, maire du Tholy a également montré sans étonnement et Michel Bertrand maire de Xonrupt ne veut pas » signer de chèque en blanc ».

Le maire de Le Syndicat, Jean-Marie Lambotin parle de nivellement par le bas pour les petites communes.

Compte tenu de la situation (le couperet préfectoral pourrait tomber si toutefois les projets n’étaient pas déposés) les élus on décidé de plusieurs  réunions plénières avec un débat sur les compétences  sport et culture le 19 décembre à 20h. Puis un nouveau conseil communautaire le jeudi 21 décembre à 20h. Le débat s’annonce houleux sur fond de reprise de structures et Stesssy Speissmann de conclure  » sans accord, nous devrons revoir le périmètre de la ComCom« .

Retour à la case départ ? Stop ou encore ? Les prochains jours sont déterminants au risque de voir l’assemblée entrer dans des luttes fratricides et de voler en éclat.

Décentralisation qui disait ! Paradoxe alors que tout est recentralisé par l’état.

 

 




4 réactions sur “ComCom – le pourquoi du comment

  1. Jean Paul Lambert

    Jean Paul Lambert Il n’est jamais trop tard pour éviter des lendemains qui déchantent.(suite)
    La majorité actuellement aux manettes de la Communauté de Communes a le retour de bâton qu’elle mérite.
    En éliminant pratiquement Gérardmer et ses communes associées d’une façon indigne, elle a semé dès le départ les graines de la division.
    Depuis un an, rien n’a avancé, et pour cause, un tel regroupement ne peut naître et vivre que dans la sérénité, avec des élus solidaires qui ne se soucient que du bien commun de leurs administrés et qui ne se contentent pas de défendre leurs seuls petits intérêts locaux. Notre ancienne Communauté était un modèle dans le genre: prudence dans les prises de compétences, décisions solidaires prises après des phases de concertation approfondies, d’où une fiscalité minime (sans doute une des plus faibles de France! ), information régulière des administrés…
    Rien de tout celà dans cette nouvelle structure!
    Notre Maire et les élus qui l’ont suivi ont eu raison de mettre un coup d’arrêt à cette dérive. J’espère qu’il en était encore temps.
    En effet, et selon les règles mathématiques les plus élémentaires, les lendemains risquent d’être douloureux pour les contribuables de notre ancienne Communauté quand il s’agira d’harmoniser les taux d’imposition entre ceux de celle-ci et ceux des autres, beaucoup plus élevés!!

    répondre
    1. JMV

      lorsque l’on voit la tournure des évènements, on peut constater que les élus geromois de droite qui ont votés il y a un an ( pour des raisons de basse politique ) pour la liste menée par le maire de Vagney, ont clairement joués contre l’intérêt de leurs concitoyens.

      Le regrettent t’ils ?

      répondre
  2. Chevrier arnaud

    On ne peut que saluer la prudence de notre premier magistrat.
    Il en va de la fiscalité de ses concitoyens et nous non plus n’aimons pas signer de chèques en blanc

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.