Search
lundi 22 jan 2018
  • :
  • :

Le TCG déjà tourné vers le jubilé 90 ans mon grand !

image_pdfimage_print

Le temps passe vite pour le Tennis Club de Gérardmer qui a une fois de plus tiré le bilan d’une saison dans les standards avec des résultats sportifs plus que satisfaisants avant de se projeter vers l’avenir et le jubilé des 90 ans.

AG TCG (2)Les assises annuelles du TCG se sont déroulées ce vendredi soir à la Maison de la Montagne en présence de l’adjointe aux sports, Nadine Bassière et du conseiller départemental du canton de Gérardmer, Gilbert Poirot. L’occasion pour le président Yves Grossier de dresser un rapide bilan de la saison passée avant de se projeter vers l’avenir avec quelques nouveautés notables pour l’année 2018 et même 2019. En effet, le club a vu le jour en 1929 et le jubilé des 90 ans approche à grandes enjambées. Le comité réfléchit donc à fêter dignement cet anniversaire tout en envisageant de repenser l’identité du club afin qu’elle fasse écho à cette longévité, dans un style « vintage et désuet dans le sens noble du terme », comme le précisait Yves Grossier lors de son intervention. Dans cet ordre d’idée, un nouveau slogan verra le jour, Gérardmer terres de tennis » (au pluriel pour les terres battues…) avec en fond d’affiche unique un dessin emprunté à un célèbre artiste français (sous réserve de son accord) car bien dans l’esprit du début du siècle. Le tout formera le nouveau logo du TCG qui s’offrira donc une nouvelle jeunesse en allant puiser dans son histoire. Tout un programme, il y a donc du pain sur la planche !

Autre projet, bien différent celui-ci mais tout aussi important, l’éclairage des courts 3 et 4 du club (en terre battue justement) semble être sur la bonne voie. Il faut dire qu’il a fait l’objet d’une demande forte des adhérents auprès du club et du TCG auprès des élus en charge du dossier. De nouveaux devis leur ont été fournis et la décision pourrait intervenir dans les jours à venir. Le comité croise les doigts et espère donc pouvoir annoncer une bonne nouvelle à tous les pratiquants qui pourront poursuivre leurs rencontres après le coucher du soleil en été, au bord du lac… Les vacanciers de passage sur les terres apprécieront sans doute eux aussi. Bref, ce serait royal et loin d’être dispensable si l’on considère le nombre important de tournois organisés pendant la saison estivale (9 semaines de tournoi cette saison, 10 en 2017-2018 !), sans parler de la pratique en loisir bien sûr.

AG TCG (1)Il y aura donc sans doute du mouvement pour cette nouvelle saison 2017-2018 prometteuse dans le sillage  d’un précédent exercice plus que satisfaisant au niveau sportif. Sans être exhaustif sur la saison 2016-2017, le TCG a participé pleinement à l’actualité du tennis départemental et régional. Chez les jeunes, les couleurs du club ont été représentées  en finales départementales dans pas moins de la moitié des catégories d’âges pour un total de 3 champions des Vosges et 2 vice-champions. Un senior, le TCG compte une championne des Vosges (surclassée car âgée de 15 ans seulement), 3 champions des Vosges et un vice-champion. A cela vient s’ajouter une championne de Lorraine en la personne de Mel Champlon. Ces bons résultats individuels sont complétés par de belles performances dans les divers championnats par équipes.

Coachés par J-Y Léonard et C-E Valence, les compétiteurs jeunes sont clairement portés par les performances de Mel Champlon et Mikaïl Alimli, formidables compétiteurs dans l’effort et l’esprit qui représentent leur ville et leur club bien au-delà des frontières de la région désormais. Le TCG va donc devoir s’adapter pour que ces fers de lance puissent participer à la fois aux rencontres par équipes et aux compétitions individuelles pour qu’ils continuent de porter leur club tout en  poursuivent leur progression en se confrontant au gratin national et plus si affinité. « Il faudra un engagement de chacun au profit de tous » précisera ainsi le vice-président du club et responsable de la compétition Thierry Germain. A bon entendeur… Il reste donc quelques petits ajustements à opérer pour franchir un nouveau palier pour ce club qui fait aussi bien que les plus grosses écuries vosgiennes (environ 400 licenciés pour St Dié ou Epinal, Golbey etc..) avec un peu moins de 150 licenciés.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *