Search
jeudi 24 mai 2018
  • :
  • :

Adieu le complexe sportif, bienvenue au centre aquatique Un avant projet sommaire "décomplexé" estimé à 10 M€ H.T

image_pdfimage_print

centre aquatique gerardmer (2)Vendredi soir, le maire de Gérardmer a dévoilé l’avant-projet sommaire  du futur Centre Aquatique de Loisirs et de Bien-Etre dont le chantier débutera à la fin de l’année 2018. Si le bowling et la patinoire ne subiront « qu’un lifting » , la piscine et le sauna seront quasiment revus de A à Z lors de cette opération qui débutera à la fin de l’année avec une « remise de clés » envisagée pour début 2020.

présentation centre aquatique gérardmerCe n’est un secret pour personne, l’ancienneté du bâtiment du complexe sportif, la nécessité de renforcer l’attractivité et l’accessibilité du site se faisaient sentir depuis plusieurs années maintenant. Si la première étude de faisabilité concernant le complexe sportif avait émergé en 2009, c’est en 2014 que la consultation avait été lancée. Mais de la conception à la réalisation, ce genre de projet est long et laborieux, « c’est l’histoire d’un mandat » précisera l’adjoint au patrimoine bâti Jean-François Duval.

Une fois entré dans le vif du sujet, il aura fallu 1 appel à projet, 23 dossiers répondant aux critères fixés par la Municipalité, puis un jury de 6 élus et 3 architectes ne retenant que 3 lauréats qui ont chacun produit une esquisse. Après ce concours répondant à une procédure particulièrement normalisée, le choix s’est porté sur l’architecte François Lausecker ainsi que la société Octant (ainsi que les bureaux d’études associés), spécialiste en matière de piscine, un des plus gros bureaux  d’étude sur ce secteur d’activité.

Le cadre est posé, que va-t-on y mettre ? Comme l’a précisé Stessy Speissmann, ce qui peut-être conservé le sera, à savoir l’enveloppe du bowling et de la patinoire ainsi que le grand bassin de la piscine. Pas de glace pour la patinoire donc, mais un mur d’escalade revu et corrigé, une réfection générale des locaux et une suppression des gradins sont  au programme. Idem pour le bowling avec une attention toute particulière en ce qui concerne l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR) qui est l’un des fils rouges de ce chantier.

Plan de masse provisoires - cheminements & accès à revoir

Plan de masse provisoire – cheminements & accès à revoir

Du côté de la piscine, l’enveloppe devenue vétuste va disparaître. Une déconstruction totale de l’espace va être opérée, seul sera conservé le grand bassin. Au programme : création d’un nouvelle pataugeoire ludique avec jeux d’eau, bassin double de 255 M² équipé de jeux d’eau et couloirs de contre-courant, toboggan extérieur, nouvelles plages autour des bassins et aménagements des espace extérieurs (8800 M² de plage minérale et 500 M² de plage engazonnée) constituent les points forts de ce projet à la hauteur des ambitions d’une structure qui accueillait déjà 70 000 personnes  par an en moyenne.

Du côté du sauna, on voit également les choses en grand avec la création d’un espace bien-être. Ce dernier sera composé d’une salle de cardio training, d’un espace sauna et hammam, d’un bain froid, d’un espace douches à jets multiples, d’un zone de détente et de repos sans oublier la création d’un bassin nordique extérieur de 40M² avec accès depuis l’intérieur. Autant dire qu’il y aura des heureux ! Et ce d’autant plus que comme l’a précisé Jean-François Duval, les échanges avec Octant sont quotidiens et rien ne sera laissé au hasard. Rappelons au passage que le projet est intiment lié avec la mise en conformité en matière d’accessibilité, notamment depuis l’extérieur du site.

Les différents cheminements et accès seront revus et affinés par la suite  et le projet laisse place à différents choix sur l’aménagement des quais du lac avec différentes options et liaisons envisagées pour les PMR. Notons d’ailleurs que l’aménagement des abords du site est au programme avec des connexions entre les parkings. Cet avant-projet sommaire est donc relativement alléchant même si certains regretteront l’absence d’une « vraie patinoire » qu’il aurait été plaisant et sans doute judicieux d’inscrire sur les tablettes. Enfin, les Gérômois attendront aussi de voir à quelle  sauce sera mangé le quai du Locle suite à ce chantier de grande envergure qui donnera naissance au centre Aquatique de Loisirs et de Bien-Etre.




8 réactions sur “Adieu le complexe sportif, bienvenue au centre aquatique

  1. L'esbaubi

    Egoïstes les gérômois?

    1 000 000€ pour 8 294 âmes (recensement 2015) soit 120.57€ par habitant en ville.

    1 000 000€ pour 36 852 âmes (chiffre de 2014) soit 27.14 € par habitant dans la com com.

    Hors taxes et hors subventions.

    Off corse!

    répondre
    1. Valer

      Gerardmer se devait de revoir ce complexe, il faut maintenir cette dynamique et offrir des alternatives et activités nouvelles.
      Quant aux grincheux, ramener vos chiffres à la population accueillis à l’année. Ne rien faire c’est mourir.
      Pour les mécontents de la com com déménager à Gerardmer

      répondre
      1. L'esbaubi

        Ma réponse parce que je pense que vous le valez (avec un z, vous savez la touche près du A) bien. Il n’y a rien de grincheux dans mes propos juste des chiffres qui m’interpellent.
        A l’heure où tous les maires s’inquiètent des baisses de dotations et de la suppression de la taxe d’habitation, la mutualisation des moyens me semble une évidence.
        Que ce soit pour les dépenses d’investissements ou de fonctionnements.
        Et c’est là où un regroupement tel qu’une Communauté de Communes prend tous son sens.
        Je suis bien d’accord que cet équipement se doit être revu et j’attends avec impatience plus de détails sur le coût annoncé au niveau de l’avant projet et sur ce qu’il englobe (travaux, maîtrise d’oeuvre et autres annexes telles que diagnostiques, assurances, SPS, etc…) sachant que d’ici l’ouverture au public la note risque plutôt d’augmenter que de baisser.
        Et il faudra bien que la population accueillie mette la main à la poche.

        répondre
        1. Valer

          Effectivement le projet est en phase APS, ce qui ne garantie en rien le budget annoncé. A l’équipe à la manœuvre de faire bon usage de l’argent public. Ensuite que fait-on de ce bâtiment, parlons de gestion de patrimoine. Le laisser dans son jus fera exploser les charges de fonctionnement et à long terme, prévoir soit sa destruction ou une réhabilitation. Dans tous les cas et je vous rejoins, l’habitude est de taper sur le contribuable, quand un projet est hors des clous. Dans mes propos, la population accueillie fait référence au tourisme, où ce type d’équipement ne répond plus aux attentes. Il ne faut pas se méprendre, si l’exploitation d’une piscine était rentable, le gestionnaire serait privé et non public. Concernant la mutualisation des moyens, je vous rejoins néanmoins à effective et charge constante, je pense que vous serez d’accord avec moi, mettre en place une structure, créer de nouveau locaux et des moyens humains pour gérer le partage d’une tondeuse (hi) je sais on parle d’équipement lourd, mais doit t’on tout mettre dans la com com? Chaque ville à un patrimoine et une histoire différente.
          J’en resterais là..
          Bien à vous.

          répondre
          1. L'esbaubi

            Sans vouloir vous offenser moi j’aurai écris  »aux équipes à la manoeuvre  » car elles seront deux – la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre à faire usage de l’argent public.

            En ce qui concerne le bâtiment actuel nous sommes sur la même longueur d’ondes y compris sur sa  »rentabilité » qui n’est pas ce que j’attends en priorité d’un établissement public. L’équilibre serait une belle réussite.

             »Pour le meilleur et pour le pire » ont coutume de dire certains marieurs et sans rien renier beaucoup y arrivent.

            Ce beau  »tracteur à gazon » comme vous dîtes ne mérite donc pas d’être dans le panier? Et vous y mettez quoi alors?

            Et à quoi donc servent le Président, les Vice-présidents, locaux, personnel, publications et autres réunions (qui sont bel et bien en place ne vous en déplaisent) … de la Com Com?

  2. duand

    une patinoire sur glace serait la cerise sur le gateau car produire de la glace permettrait de chauffer l’eau des bassin pour un coup moindre vrai ou faut

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *