Search
mercredi 20 juin 2018
  • :
  • :

AOEISV : agir, réagir et se réunir pour le ski dans le massif Des courses FIS en 2018 et 1 Cpe d'Europe en ligne de mire

image_pdfimage_print

AOEISV AG 2018L’assemblée générale de l’Association pour l’Organisation d’Épreuves Internationales de Ski dans les Vosges (AOEISV) a eu lieu ce mardi soir à la Maison de la Montagne de Gérardmer. L’association qui se verrait bien organiser une épreuve de coupe d’Europe d’ici 4 ans.

Une réunion à laquelle avaient répondu présent le responsable de la station véternate Thibaut Leduc, le maire de La Bresse Hubert Arnould, l’adjointe aux sports de la mairie gérômoise Nadine Bassière, ainsi que le président de l’AS Gérardmer Ski Alpin Hubert Gourguillon. Tout ce petit monde était réuni autour du président de la structure Pierre Sachot qui a dressé un rapide bilan de l’année 2017. Un excellent cru qui a vu se dérouler des compétitions parfaitement organisées avec les conditions météo et d’enneigement nécessaires : « Nous avons eu un hiver tardif, mais finalement avec un superbe enneigement et donc des manifestations sportives de qualité qui ont marqué les esprits au niveau de la fédération (FFS) » a-t-il résumé.

Et d’ajouter : « Tout cela a notamment été possible grâce à des clubs du massif vosgien très soudés pour ce type d’événements, sachant qu’en plus, à Gérardmer, ce ne sont pas 2 slaloms FIS dames qui ont eu lieu les 24 et 25 janvier 2017, mais 4 puisque l’ASG Ski Alpin a pris en charge les compétitions qui étaient initialement prévues au Markstein. Quant au rassemblement national des U14 en fond à Gérardmer et en biathlon à La Bresse, tout s’est parfaitement bien passé avec une bonne coordination entre les deux et plus de 400 jeunes participants. » Avant de refermer cette première page, on notera enfin que l’AOEISV  a pu obtenir, grâce aux efforts conjoints de ses représentants, 8 739 € de subventions pour l’organisation de ces différentes épreuves, sachant que cette association n’a pas de charges et ne garde rien en caisse, comme il l’a été rappelé lors de ses assises annuelles.

Seul petit bémol, le Comité de Massif n’a pas retenu la demande de subvention pour le ski de fond et le biathlon dans le cadre de l’appel à projet « Sport de Nature » … Pour autant, l’AOEISV est résolument tournée vers l’avenir, même s’il va falloir être patient. L’association avait en effet posé sa candidature pour organiser les championnats de France de ski toutes disciplines dans le département des Vosges après les JO de 2018, mais tous les sites sont déjà retenus jusqu’en 2022 ! « De plus, nous aurions dû organiser la descente Hommes sur un autre massif (en Suisse), ce qui n’est pas prévu au niveau de la FFS, alors attendons !! » conclura sur la question Pierre Sachot. Mais là où « il y a coup à jouer » c’est sans doute du côté de la coupe d’Europe dont les Vosgiens aimeraient accueillir une épreuves d’ici 4 ans.

Cela représente un budget de 25 à 30 000 €, mais l’AOEISV et ses partenaires entendent bien se donner le moyen de leurs ambitions, tout en sachant se montrer opportunistes si jamais une occasion se présente. « Nous avons une capacité à réagir et à se réunir rapidement, c’est notamment ce qui fait notre force et je suis toujours heureux de voir nos amis des autres clubs du massif débarquer lorsque nous accueillons des courses de cette envergure » précisait Hubert Gourguillon. Le président de l’ASG Ski alpin qui a dévoilé 1 partie du calendrier de l’année 2018 avec encore et toujours des courses FIS dames. Ce sera vraisemblablement les 6 et 7 février (à confirmer) en partenariat avec Métabief. Puis les 17 et 18 mars, place à une étape de Coupe de France Esprit Racing pour les plus de 30 ans à la Mauselaine. On attend plus que (le retour de) la neige !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.