Search
mardi 24 avr 2018
  • :
  • :

Centre hospitalier : une année 2018 ambitieuse fera suite à d’importants changements Le SNP : 1 activité qui croit d'année en année

image_pdfimage_print
Marielle Pfeiffer, Stessy Speissmann et Pierre Tsuji, nouveau directeur.

Marielle Pfeiffer, Stessy Speissmann et Pierre Tsuji, nouveau directeur. Le maire gérômois a rappelé que la montagne impliquait des spécificités à prendre impérativement en compte, notamment en matière d’accès à la santé.

La cérémonie des vœux du Centre Hospitalier de Gérardmer a eu lieu ce jeudi après-midi à la salle polyvalente de l’EHPAD Léa André où était présent le successeur de Mathieu Rocher à la direction en la personne de Pierre Tsuji.

voeux ehpad (1)C’est donc à la directrice générale déléguée du CH de Gérardmer qu’est revenue la tâche de prononcer le traditionnel discours qui agrémente cette cérémonie conviviale. La maîtresse de cérémonie Marielle Pfeiffer était ainsi accompagnée du maire gérômois et président du conseil de surveillance Stessy Speissmann, ainsi que du président du Conseil Médical d’Établissement, à savoir le docteur Marc Segers. Comme vous l’imaginez, le bilan de l’année 2017 n’a pas été exhaustif, et pour cause, ce fut une année charnière dans le bon sens du terme, particulièrement riche en événements,  changements importants et travaux pour l’établissement.

Marielle Pfeiffer a donc tout naturellement évoqué l’achèvement des travaux de l’EHPAD/USLD baptisé officiellement « Léa André » et inauguré en juin dernier. De nombreux projets ont également abouti pour le service du Soin Non Programmé (SNP) qui voit son activité croître d’année en année et qui sera reconduit : évoquons ainsi la mutualisation des équipes du SMUR depuis septembre 2017, l’acquisition d’un nouveau véhicule (qui fait des envieux) pour ce même SMUR, ou encore l’adaptation des organisations du SNP dans un contexte de plan Vigipirate renforcé et de sécurisation des événements. Le partenariat ARS/Sapeur pompier/SMUR est donc innovant mais surtout performant, pourvu que ça dure !

Une cérémonie qui s'est achevée par le traditionnel pot de l'amitié !

Une cérémonie qui s’est achevée par le traditionnel pot de l’amitié !

Pour conclure sur 2017, on rappellera la mise en œuvre de nouvelles organisations en cuisine, l’arrivée d’une borne « Mélo » financée par le Rotary Club (avec qui un nouveau projet de financement va être lancé), et enfin la départ de Mathieu Rocher « qui, comme tout le monde le sait, était très attaché à cet établissement cher à son cœur, Gérardmer étant la ville où il a ses attaches les plus proches » précisera Marielle Pfeiffer avant de rebondir sur 2018. Une année qualifiée « d’ambitieuse » par la directrice déléguée, avec tout d’abord une nouvelle organisation de l’équipe de direction depuis le 1er janvier. Opération qui se traduira par une gestion de proximité des dossiers par les directeurs fonctionnels de la communauté d’établissements et une plus grande participation des directeurs de sites aux fonctions transversales.

On notera également la poursuite de l’optimisation budgétaire et de la recherche de l’équilibre financier ; un projet de travaux au rez-de-chaussée du bâtiment hôpital du CH et notamment la rénovation du service SNP ; ou encore la poursuite des travaux du GHT Vosges avec la mise en œuvre du projet médical partagé notamment. Là aussi, la liste n’est pas exhaustive mais laisse entrevoir une année bien chargée. Heureusement, le CH et sa direction peuvent compter sur une valeur précieuse qu’a évoqué le directeur Pierre Tsuji : la solidarité montagnarde qui n’est pas un mythe et qui aura entre autre permis d’effectuer le déménagement de l’EHPAD dans une certaine sérénité l’an dernier…Une valeur sur laquelle il faudra sans doute encore s’appuyer !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *