Search
mercredi 17 oct 2018
  • :
  • :

Le Cerf de « Chez Dédé » massacré pendant la nuit "Les cons ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait"

image_pdfimage_print

P1100642Décidément, le restaurateur Patrick Caël est poursuivi par des individus malveillants qui s’en prennent régulièrement à  son établissement du Saut des Cuves sur la commune de Xonrupt (voir notre article précédent) http://gerardmerinfo.fr/2017/04/ville-taggrant-delit/

Après les tags subis dans la nuit du premier tour des élections présidentielles, c’est aujourd’hui le cerf qui était installé devant son établissement qui est passé de vie à trépas en l’espace de quelques minutes. Emblème de Gérardmer et du restaurant, la structure date d’une cinquantaine d’années lorsque André, le père de Patrick, sculptait en grillage des sujets fixes pour la fête des jonquilles. Le cerf avait été depuis recouvert de béton pour en faire un symbole de La Pierre Charlemagne, le vrai non de « Chez Dédé ».

Patrick Caël est aujourd’hui  meurtri dans sa « chair » et la mémoire de son papa est sali, laissant le restaurateur au bord des larmes lorsqu’il raconte l’histoire de l’objet.

 » J’en ai marre c’est beaucoup de dégâts et de nuisances en peu de temps » confesse t-il  » la réfection de la façade m’avait coûté 3 000€ l’été dernier. Cette fois la sculpture est morte et je me demande si ça vaut le coup de continuer à travailler dans de telles conditions« .

Dixit Michel Audiard  » les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnait !

 

 

 




3 réactions sur “Le Cerf de « Chez Dédé » massacré pendant la nuit

  1. AURELIE

    Quelle honte, je connais ce cerf depuis mon enfance et mes enfants l’aime beaucoup. C’est tout un symbole lors de notre arrivée sur Xonrupt ce cerf !!! Nous sommes attristés de voir que des gens puissent ainsi dégrader une si jolie oeuvre qui est là depuis des dizaines d’années… Courage Monsieur « Dédé » refaite le pour vous, pour vos valeurs … et pour nous tous, les touristes qui aimons votre secteur…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.