Search
lundi 23 juil 2018
  • :
  • :

Les jonquilles pointent déjà le bout de leur corolle Incroyable mais vrai !

image_pdfimage_print

kantalChantal, qu’on appelle aussi Cantal avec un H aspiré est une romantique : une amoureuse de la nature. Elle aime les fleurs sauvages et son œil aiguisé a été attiré ce lundi matin par une tige végétale d’un vert plus clair  «  Non c’est pas possible » s’écrie-t-elle surprise par sa propre découverte. «  Alain viens voir, c’est des jonquilles« . Fait et dit ce sont bien les premières narcisses sauvages qui pointent le bout de leur corolle en cette fin janvier. Incroyable mais vrai !  Normalement  janvier est la période de l’année  la plus froide avec février, mois pendant lesquelles les températures descendent largement en-dessous de zéro.

A quand le 14 juillet le 25 avril…




7 réactions sur “Les jonquilles pointent déjà le bout de leur corolle

  1. LEROY jacques

    Si l’on se réfère à la partie climatologie du livre de Xavier THIRIAT écrit en 1882 « GERARDMER ET SES ENVIRONS », en 1504/1505 l’hiver fut si doux qu’on trouvait des fraises mûres dans les haies en décembre et janvier comme plus tard pendant l’hiver 1852/1853. Peut être que l’histoire se répète…??

    répondre
    1. Valence Martine Coiffure

      Tu en connais des choses jacky sur notre beau Gerardmer,tu te rappelles même des dates et des années , ç est vrai que ça surprend vraiment de voir des jonquilles en bouton à cette date ,j en aurai peut être un bouquet demain pour la sainte Martine bonne soiree et bisous Jacky

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.