Search
dimanche 22 juil 2018
  • :
  • :

Quand l’athlétisme vosgien se porte bien ! 47 médailles nationales conquises par l'élite départementale.

image_pdfimage_print

On en dira jamais assez sur le contenu d’une assemblée générale…et pourtant. Le président du comité des Vosges d’athlétisme Jean-Pierre Deloy est revenu ce samedi en mairie de Gérardmer sur l’année 2017 écoulée ( à l’invitation de Michel Lavest pour Athé vosges et Nadine Bassière commune)). Sur la persévérance des bénévoles qui œuvrent, pour la plupart depuis des années, à la montée en puissance des disciplines des dieux du stade et sur la pugnacité des dirigeants de clubs. Des forces vives que l’on retrouve  à la bonne marche de toutes les associations  qui créent le profond sillon de l’athlétisme départementale.

« C’est plus généralement la face cachée de l’iceberg » confirme Jean Pierre Deloy » celle de l’athlétisme vosgien en 2017 n’est pas prêt de disparaitre de la mémoire collective ».

Pour ne citer qu’elle, le dirigeant a évoqué : Les  Foulées Vosges Vittel, la  finale du challenge « A vos Marques », la populeuse ronde hivernale de Thaon, La Corrida des Abbesses, au quart de finale des championnats de France de cross à Charme, au national des 100 kilomètres de marche à Corcieux et, pour point d’orgue, les championnats de France de Trail qui se sont déroulés en septembre dernier à Gérardmer.

Mais sans athlète, rien ne va et en matière d’investissement et de résultats de terrain, les vosgiens trouvent  une place confortable dans le concert lorrain, ou plutôt Grand Est de la France avec pas moins de 2 612 licenciés et 47 médailles nationales conquises par l’élite départementale.

« La moisson s’est opérée dans toutes les catégories indoor et plein air » poursuit Jean Pierre Deloy  » poussé par un rafraichissant vent de jeunesse incarné par Clémence Berretta, recordwoman de France junior et vie championne de France élite du 3000 mètres marche, Clémence Sangouard 5ème cadette européenne et 16ème mondiale en triple saut rejoignant ainsi dans la liste ministérielle du haut niveau dont fait partie Marlène Candau ».

Le président a ensuite passé la parole  à Lionel Thiriat pour le rapport de la commission technique ou encore Pierre Berretta  qui s’est offert un bilan du CSO en insistant sur la rénovation du stade d’Épinal. L’arbre qui cache sans doute la forêt, ce dernier expliquant  » le problème des stades d’athlétisme dans notre département devient préoccupant  car, si l’on peut se réjouir  de certains sites comme Vagney ou La Bresse, ceux-ci sont assez bien adaptés à l’entrainement, mais inadaptés à la compétition ».

Malgré cela, 21 journées départementales ont été organisées sous l’égide du comité et l’avenir devrait être encore plus réjouissant. D’autant qu’avec la poussée très forte de la jeunesse, il faudra maintenant que les collectivités territoriales pensent à l’avenir avec, en point de mire, l’organisation en France des championnats d’Europe organisés en 2020  et des Jeux Olympiques en 2024.

Bref, malgré quelques errances en matière d’équipement l’athlétisme Vosgien se portent bien à l’instar d’un budget équilibré à hauteur de 124 000 €.

Avant le traditionnel pot de l’amitié, athlètes et dirigeants ont été cités pour leurs parcours 2017. Voir document ci-dessous !

ath2 (2)ath1 (2)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.