Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

L’Union Musicale sur le bon tempo 2018 et un projet sur le Carnaval de Lully

image_pdfimage_print

AG UMG Gérardmer (1)Les assises annuelles de l’UMG se sont déroulées samedi après-midi à a salle polyvalente de Xonrupt où le président Eric Tisserand et ses amis sont revenus sur les temps forts d’une année 2017 particulièrement riche.

L’UMG est définitivement sur un bon tempo avec notamment un agenda bien garni une fois de plus. Au cours de l’année 2017, l’harmonie a assuré pas moins de 20 prestations différentes, dont trois concerts principaux, deux aubades (celles du Nouvel An et de la fête des jonquilles) ainsi que trois défilés (13 et 14 juillet, fête de Saint-Nicolas). Des rendez-vous auxquelles s’ajoutent les services assurés pour les cérémonies patriotiques et les journées de commémoration, le tout sans oublier le désormais traditionnel Loto.

Parmis ces nombreux rendez-vous de l’année écoulée, Eric Tisserant a tout particulièrement souhaité évoqués 3 manifestations phares et évocatrices de l’esprit de l’UG, à commencer par Le festival « Printemps musical » qui a eu lieu les 6-7 mai 2018 à l’Espace L.A.C avec l’accueil des harmonies de Saint-Dié-des-Vosges et de Bourbonne-les-Bains. «Nous avions lancé pour cette année 2017 l’idée d’organiser un festival de musique, avec pour objectif de faire venir plusieurs formations musicales de notre région et de le clôturer par notre concert de printemps. Le festival a commencé avec le Brass-Band de Remiremont, sous la direction de Pierre-Marie Budelot le samedi après-midi. L’orchestre d’harmonie de Saint-Dié-des-Vosges, sous la direction de David Hurpeau, avait répondu également à notre invitation, en proposant pour la soirée un spectacle « Music Hall » (orchestre et chanteurs), tiré de la comédie musicale « Moulin rouge ». Enfin, nous avons accueilli l’orchestre d’harmonie de Bourbonne-les-Bains dirigé par Damien Bonin le dimanche avec laquelle nous avons partagé notre concert de Printemps. Le public fut un peu timide pour les concerts du samedi, en revanche le concert du dimanche fut applaudi par environ 300 spectateurs» précise ainsi le président de l’UMG.

On notera également la participation de l’association à La fête des jonquilles le 9 avril 2017. Une équipe de musiciens s’est une nouvelle fois engagée dans l’aventure de la construction d’un char sous la direction de Bernard Balland. Le résultat fut magnifique et cette pieuvre musicienne qui est née dans les ateliers des anciens abattoirs a remporté le prix du Jury. Évoquons enfin la participation aux rencontres régionales autour de la percussion, « festival Perku’Sons ». L’école communale de musique a organisé un festival autour des instruments de percussions. Du 29 mai au 18 juin 2017 se sont succédé de nombreux concerts et ateliers musicaux auxquels ont participé de nombreux élèves de l’école de musique. Avec l’ensemble Lorraine Percussions, l’UMG a clôturé ce festival le dimanche après-midi 18 juin, en proposant un programme qui a laissé une large place aux percussionnistes pour des morceaux rythmés.

Autre point satisfaisant, les effectifs de l’UMG se maintiennent. L’association compte 77 membres dont quatre membres d’honneur, le tout avec une moyenne d’âge de 45 ans. On notera qu’au cours de l’année, huit nouveaux membres ont fait leur entrée dans l’association. L’ancienneté moyenne reste stable, 13 ans, ce qui montre la fidélité d’un grand nombre de ses membres, qui quittent finalement la formation à regret pour des raisons professionnelles ou d’études.

Enfin, pour ce qui est de l’année à venir, on retrouvera les habituels rendez-vous de l’Union Musicale avec deux nouveaux projets. Le premier tournera autour de la musique ancienne et sera baptisé « Le carnaval harmonisé » en référence à Lully avec notamment la participation du groupe «Faenza». Une formation en résidence depuis 33 ans à Moyenmoutier, d’où l’idée de ce projet. « Nous travaillons dessus depuis le début de l’année 2018 et le créateur de cet orchestre va régulièrement intervenir auprès de l’UMG pour nous guider ainsi que la violoniste Saskia. Pour ma part, je vais me charger de tout réécrire« , précise Ludovic Bérard, cheville ouvrière du projet. 2 dates à retenir : le 30 juin à Moyenmoutier et le 1er juillet à l’Espace Lac de Gérardmer où vous retrouverez l’UMG, l’orchestre Faenza ainsi que le chœur d’adulte de l’école de musique pour un spectacle musical théâtralisé sans doute très versatile. Pour conclure, le second projet sera axé «Autour du tuba» avec la participation du groupe «Miraphone» et devrait prendre forme le 16 décembre avec la concert de Sainte Cécile à l’Espace Lac…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.