Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Questions au conseil municipal du 23 février

image_pdfimage_print

cg1 – Bilan de la pointeuse

Michel Graiche Gérardmer Entreprendre :

Une pointeuse est installée depuis 5 ans. Pourriez-vous établir un bilan financier de la mise place, des frais de fonctionnement et d’intervention ?

Un gain de temps est il dégagé au niveau du traitement des feuilles de paies ?

Comment font les personnels des services techniques avec la disparité des horaires et des interventions, des astreintes, des heures supplémentaires ?

Lors d’une intervention en dehors des heures de travail, le personnel doit il repasser obligatoirement par les ateliers pour pointer avant de se rendre sur les lieux ?

Réponse du maire Stessy Speissmann

La question de l’organisation du travail ne se traite pas en Conseil Municipal mais en Comité Technique, instance composée à parité d’Elus et de représentants du personnel.

2-  Motion pour le maintien du service public ferroviaire

MG/GE

Des communes vosgiennes, des conseils communautaires délibèrent pour demander le maintien de la ligne ferroviaire Epinal / Saint-Dié / Strasbourg. Ils considèrent que cette ligne joue un rôle indispensable à l’équilibre des territoires et notamment des territoires ruraux désertés par les services publics.

St Sp :

Le conseil municipal de Gérardmer est invité à délibérer pour demander :

  • Le maintien du service public ferroviaire TER entre Saint-Dié et Epinal
  • La modernisation des infrastructures pour améliorer les temps de trajet
  • La mise en correspondance des trains à Epinal et à Saint-Dié avec une complémentarité des transports
  • La continuité avec le tronçon Saint-Dié / Saales / Strasbourg

La Commune vient d’être saisie d’un texte de tract et de pétition élaboré par les associations d’usagers ADELE-S, développement de la ligne Epinal – Saint DIE,  BRUCHE Piémont rail, TG2V et le syndicat CGT. Il sera présenté au Conseil Municipal du 30 Mars 2018.

3 – A propos de l’intercommunalité

MG/GE

Quelle est la position de la majorité de Gérardmer, de M le Préfet, de M. le Sous-Préfet

ST SP:

La position de la majorité de GÉRARDMER sera prise, comme je l’ai dit en Conseil Communautaire le 13 Décembre dernier, lorsque les Elus seront en possession de l’ensemble des éléments demandés sur l’impact financier et fiscal des différentes hypothèses de transfert et/ou restitution de compétences.

4 – Loi montagne et intercommunalité

 MG/GE :

La loi montage permet-elle à la commune de quitter l’intercommunalité

ST SP :

C’est le Code Général des Collectivités Locales qui fixe les règles de majorité requise.

5 – La navette de ski pour le domaine skiable alpin

MG/GE :

Des pétitions circulent pour remettre l’emplacement de la navette près de la place du Huit Mai 1945. Des commerçants ont investi de l’argent dans la publicité pour le développement de leurs affaires, en précisant le point d’arrêt de la navette à proximité de leur commerce.

Comment comptez vous régler ce problème ?

ST SP :

Cette question a déjà été posée au Conseil Municipal du 13 Octobre 2017 et réponse a été apportée.

6 – Personnel du domaine skiable

MG/GE :

Pourriez-vous me fournir s’il-vous-plaît la liste du personnel qui travaille pour le ski ? Le contrat des cadres est il soumis à un contrat à durée déterminée avec des objectifs définis ?

ST SP :

Comme toute régie qui gère un Service Public Industriel et Commercial, le personnel relève du statut de droit privé, à l’exception du Directeur et du comptable.

A GÉRARDMER, les fonctions de comptable sont exercées par la Trésorerie. Le Directeur est recruté par période de deux ans

7 – Menace de fermeture de classes

MG/GE :

Avez-vous des informations au sujet du maintien des classes à Gérardmer, notamment pour les rentrées 2019 et 2020.

ST SP :

Grâce à la mobilisation des parents d’élèves, du corps enseignant, des Elus, un bon travail de partenariat a pu se faire avec l’Inspecteur de circonscription et le DASEN pour obtenir le maintien de nos classes à la rentrée de Septembre 2018.

Pour 2019 et 2020, une concertation sera organisée avec les enseignants, les parents d’élèves, pour réfléchir à l’évolution de la carte scolaire locale.

8 – Les Nouvelles activités périscolaires (NAP)

MG/GE :

Que deviennent les NAP sur Gérardmer ?

ST SP :

La décision sera prise lorsque l’ensemble du dispositif de concertation voulu par le Maire sera arrivé à son terme :

 

  • 4 réunions d’échanges Elus / parents d’élèves,
  • 1 réunion avec le corps enseignant et les intervenants y compris le personnel communal,
  • avis des conseils d’écoles.

9 – Tilleul de la place du tilleul

MG/GE :

Le tilleul situé devant le Grand Hôtel serait malade. Avez-vous des informations à ce sujet ?

(suite conférence de presse)

10 – Inondation du début d’année

MG/GE :

Suite aux dernières intempéries, la ville a-t-elle été déclarée zone sinistrée catastrophe naturelle ? Combien de personnes ont été évacuées au Beillard ?

ST SP :

La Commune a déposé une déclaration de demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle le 8 Janvier pour les inondations survenues les 4 et 5 Janvier 2018.

Dans l’arrêté interministériel du 31 Janvier, paru au Journal Officiel du 1er Février, sept communes vosgiennes bénéficient de l’état de catastrophe naturelle (VAGNEY, RUPT SUR MOSELLE, LE VAL d’AJOL, FONTENOY LE CHATEAU, CHATEL SUR MOSELLE, FRESSE SUR MOSELLE et BUSSANG).

Les autres communes, dont GÉRARDMER, ont vu leurs dossiers ajournés, ces derniers seront à nouveau examinés lors d’une prochaine session ordinaire de la Commission Interministérielle.

10 personnes ont été accueillies à la Halle des Sports. 8 ont regagné leur logement le soir même. 2 ont été hébergées en hôtel.

 

 




Une réaction sur “Questions au conseil municipal du 23 février

  1. Adeline A.

    Monsieur Le Maire,
    Concernant la navette des neiges déplacée rue du levant, si la question a été abordée en octobre, je constate que peu de personnes ont été consultées dans cette prise de décision.
    Par ailleurs, si pour vous la question était réglée avant que la saison ne démarre, c’est vraiment ne pas prendre en considération tous les problèmes que cela engendre, en particulier d’un point de vue sécuritaire (puisque c’est ce point qui a motivé le changement d’arret).Il faut venir interroger les usagers de la navette, nos si précieux touristes, pour comprendre que cela ne satisfait personne.Résultat de tout ça : les gens prennent leur voiture pour monter à la mauselaine, les parkings sont pleins à 10h du matin, l’accès à la station leur est refusé…belle image de la station et de la ville!
    Bref j’ose espérer que vous reverrez votre copie pour l’année prochaine (cette fois en consultant les principaux concernés), sans quoi , il nous faudra, nous, commerçants, expliquer à notre clientèle des décisions que personne ne comprend…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.