Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

« Gérardmer Solidaire » appelle à la manifestation du 22 mars Avec sept organisations syndicales de la fonction publique

image_pdfimage_print
78

Illustration

Le 22 mars prochain, sept organisations syndicales de la fonction publique appellent à une journée de grève et de manifestations. Elles sont rejointes par les syndicats de cheminotEs contre la réforme ferroviaire par ordonnance, mais aussi par des collectifs de citoyens comme convergence citoyenne dans les Vosges .

Un gouvernement de combat contre les salariéEs du public comme du privé

Les lois contre le Code du travail en 2016 et 2017 visent à précariser toujours plus les salariéEs du privé. Avec les mêmes objectifs, le gouvernement s’attaque maintenant aux services publics, aux fonctionnaires et aux cheminotEs. La dégradation des droits et des conditions de travail d’une partie des salarié.es n’a jamais profité aux autres. Au contraire, elle sert sans cesse de prétexte à de nouvelles attaques.

La sélection dans les universités, la réforme du bac ont un objectif similaire : réduire la qualité des diplômes et rendre plus difficile leur accès afin de précariser la jeunesse.

Défendre et étendre les services publics : un choix de société

C’est la notion de service public que Macron veut liquider avec sa conception de pur capitalisme, de « concurrence libre et non faussée ». Il veut détruire les services de contrôle de l’application du droit du travail, les moyens de lutte contre la fraude fiscale, et imposer une logique de rentabilité, quand ce n’est pas la privatisation pure et simple dans la santé, l’éducation, aux services sociaux… Dans les transports, l’eau, l’énergie, il s’agit de livrer au privé ce qui rapporte et de laisser dans le public ce qui coûte cher.

Le service public est déjà sévèrement mis à mal par les politiques d’austérité mises en œuvre depuis des décennies par les gouvernements successifs. Les contrats précaires se sont multipliés, les méthodes de management du privé, les logiques de rentabilité se sont installées au détriment du service rendu aux usagerEs.

A Gérardmer nous n’avons que trop subi la casse des services publics (train supprimé, hôpital réduit au minimum, fermetures de classes, d’écoles…) il est plus que temps de réagir .

Faisons dérailler ce gouvernement

Les attaques contre le public sont des attaques contre les salariéEs, une défaite détériorerait les conditions de travail et de vie de touTEs. Mais ce gouvernement ne s’arrêtera pas face à quelques manifestations, nous aurons besoin d’une grève massive, unitaire, qui bénéficie du soutien d’une majorité de la population, pour gagner.

C’est dans cet objectif que GERARDMER SOLIDAIRE appelle à participer à la grève et aux manifestations du 22 mars. Pour ceux qui participent au mouvement, nous organisons un départ groupé en covoiturage de 13 h  à 13 h 15 place des déporté pour nous rendre à la manifestation d’Epinal (départ devant la Préfecture).

Eric Defranould

 




13 réactions sur “« Gérardmer Solidaire » appelle à la manifestation du 22 mars

  1. JMV

    Les cheminots ont bâtis leurs avantages en prenant en otage les usagers.
    Les progrès sociaux doivent profiter à l’ensemble des citoyens et non pas qu’ à une caste.

    répondre
  2. toi

    le progrès profite surtout aux millionnaires !
    Ce n’est pas l’ensemble des citoyens !
    moi je serai dans la rue pour défendre nos services public , les écoles fermes, les bureaux de postes, les centres des impôts, les gares sncf, les hôpitaux ect …
    Je bosse dans le privé , mes enfants doivent prendre le bus manger à la cantine, mon épouse va devoir accouché à une heure de route avec les risques, l’organisation et le tarif des transport de notre Région m’oblige à prendre ma voiture, pour récupérer un recommandé je suis obligé de prendre 1h sur mon temps de travail ect …
    Je ne vous parles pas de l’état des routes!
    Pour tous dossier de l’administration on me demande de me rendre dans les maisons de service public ( dont la personne change fréquemment due à son emploi précaire ) et souvent dans l’impossibilité de régler mon problème.
    On n’éloigne de plus en plus nos administrations des citoyens de la campagne, on créer des grosses structures ( Régions , COMCOM ….) plus aucuns liens avec les citoyens. Les décisions se prennes à Paris.
    Ne nous trompons pas de combat, les cheminots et autres fonctionnaires ne sont pas responsables de la dette de notre pays.
    Donc OUI, Le 22 Mars je serai dans la rue pour défendre nos services Public !

    répondre
    1. mimosa

      Merci Mr TOI ! Vous avez tout compris, et je tiens à un service public de proximité en me rendant utile en renseignent au mieux les usagers. J’ai travaillé des années dans le privé ( textile) j’en ai laissé ma santé. Je travaille maintenant dans la fonction publique pour un salaire également de misère. Pour répondre à Mr PIERREL ci-dessous je peux vous confirmer que je n’ai pas plus d’avantage sur ma retraite comme vous l’indiquez, mes anciens collègues du privé et de la même année que moi sont déjà en retraite, donc Non Mr PIERREL nous n’avons absolument pas plus d’avantage dans la fonction publique, vous avez la critique facile.

      répondre
  3. PierreL

    Marre du cynisme des privilégiés qui osent revendiquer des avantages scandaleux -notamment en matière de retraite- par rapport à celles et ceux du privé.
    Marre de ces « services publics » aux mains de mafias « syndicales » qui se contrefichent des usagers.
    Juste la justice sociale avec les mêmes droits et devoirs pour tous !

    répondre
  4. BAB

    Bravo à tous !!!!! Entre-tuez vous, jalousez vous… Pendant ce temps, notre super gouvernement Macron peut faire ce qu’il veut.
    Râler est un sport bien Français, l’individualisme le devient de + en +.
    Solidaire est un joli mot qui passe petit à petit aux oubliettes.
    Le service public est normalement accessible à tous donc solidaire. Qui n’a jamais été sur les bancs de l’école de la République ? Utilisé les services de soins des hôpitaux publics ? Reçu du courrier à son domicile ? Utilisé les petites routes de France, les transports publics ? Demandé de l’aide ou du secourt à la gendarmerie?……
    Que dirons nous lorsqu’il faudra payer pour que nos enfants soient instruits, payer les soins en clinique privée….et continuer à payer des impôts pour entretenir nos « grands » décideurs.
    Certes la vie est injuste, mais ne perdons pas de temps à nous faire la guerre et soyons solidaires.

    répondre
      1. PierreL

        On sait trop, hélas, ce que veut dire « solidarité » dans la bouche d’un « syndicaliste ».
        « Solidarité » bien ordonnée commence par soi-même !
        Les autres, même si ce sont eux qui financent ces grands « services publics, on s’en contrefout.
        Moi, j’appelle ça le « syndicalisme TPMG : Tout Pour Ma Gueule.

        répondre
  5. mika

    Le service public est normalement accessible !!!
    Pour défendre nos services public.
    Les progrès sociaux doivent profiter à l’ensemble des citoyens
    Voila 3 phrases venant des post au dessus !
    alors soyons fou a quand le travail le samedi ( impots , poste etcc )
    afin de faciliter l accessibilité a tous .
    Ont parle un peu horaire ???
    le beurre , l argent du beurre , la crémière arrêtez un peu , faite pour que les gens du privé vous apprécie
    ! c est vous qui vous mettez une balle dans le pied tout seul !!!!

    répondre
    1. BAB

      Alors Mika, parlons horaires !!!
      Jusqu’à nouvel ordre les facteurs font leur tournée et les bureaux de postes sont encore ouverts tous les samedis matins pendant toute l’année,(du moins ceux qui n’ont pas encore été fermés). Les gendarmes sont toujours joignables 24H/24 (même si la gendarmerie se trouve de + en + loin dans nos campagnes). Les services hospitaliers et les services d’urgences sont également ouverts tous les jours de l’année 24H/24…….et j’en passe.
      Faudrait-il que tous les fonctionnaires travaillent 24H/24, afin que les salariés du privé puissent avoir accès à leurs services pendant leurs heures de repos.??
      Beaucoup de fourmis travailleuses restent invisibles lorsqu’on n’en a pas besoin…..mais qui deviennent vite indispensables dans l’urgence.
      Sauf qu’à force de réduire le nombre de fonctionnaires, ceux ci s’éloignent de + en + de la population rurale. A qui la faute ? Qui se tire une balle dans le pied ?.
      Peut-être un peu de la vôtre, Mika. Les propos que vous tenez ( très répandus dans la population) vont profiter à qui??
      Pour finir, oui les progrès sociaux doivent effectivement profiter à tous les citoyens (fonctionnaires ou pas !).
      Sans rancune Mika, et devenez ….. un peu solidaire !

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.