Search
mardi 25 sept 2018
  • :
  • :

Les Hautes-Vosges selon le Guide du Routard Suivez le guide...

image_pdfimage_print
Les officieles ainsi que l'hôte de cette cérémonie, Olivier Lapôtre au micro.

Les officiels ainsi que l’hôte de cette cérémonie, Olivier Lapôtre au micro.

C’est officiel, les Hautes-Vosges ont leur Guide du Routard ! Et pour la sortie inaugurale de ce nouvel ouvrage, les Pays de Remiremont et de la Déodatie avaient invité partenaires et élus concernés au Chalet-Hôtel Le Collet, établissement qui fêtera son cinquantenaire en novembre prochain.

guide du routard des hautes voshes le collet (1)En maîtres de cérémonie, on retrouvait donc le président du pays de la Déodatie Guy Drocchi ainsi que Dominique Peduzzi, président de l’association des maires des Vosges et maire de Fresse-sur-Moselle (entre autre…). Afin d’introduire la présentation de cette nouvelle petite bible touristique, ce dernier a ainsi tenu à rappeler qu’elle était née suite à l’initiative et au travail conjoint du PETR (pôle d’équilibre territorial) du Pays de la Déodatie et de celui du Pays de Remiremont et ses Vallées, le tout en partenariat avec Hachette, éditeur du guide en France. Hachette dont les représentants étaient malheureusement absents en début de cérémonie en raison d’un retard du TGV Est qui les menait dans les Vosges.

Qu’importe, il en fallait plus pour gâcher la fête après un an de travail en collaboration notamment avec les Offices de Tourisme des secteurs concernés, à savoir Gérardmer-La Bresse-Remiremont-Bruyères et Saint-Dié-des-Vosges. « Les 2 pays ont en effet candidaté pour un projet d’édition de guide et ont été sélectionnés. Cela va nous permettre de valoriser le territoire des Hautes-Vosges situé dans la Région Grand Est. (…) Ce guide du Routard spécial Hautes-Vosges sera donc disponible dès le 14 mars 2018 dans les Offices de Tourisme ainsi qu’en librairies que nous incitons bien sûr à vendre un maximum de ces livrets ! » précisait ainsi Dominique Peduzzi.

routard ees hautes vosgesCe dernier ajoutera également que le guide comporte 112 pages et que les offices de tourisme ont participé à l’élaboration de la trame de l’ouvrage même si le contenu final appartient entièrement à Hachette et aux journalistes envoyés sur place : « C’est important car cette démarche est libre et laisse place à l’insolite, c’est ce qui fait le succès du Guide du Routard qui est acheté par près de 83% des Français » commentait la représentante du Conseil départementale Catherine Louis. Enfin, le guide comporte un contenu enrichi avec une appli : c’est une première nationale, vous pouvez donc rester connecté avec le Routard « Hautes-Vosges » en téléchargeant gratuitement l’application Hachette SCAN. Il suffit de scanner la couverture et les pages de ce guide pour retrouver toutes les adresses du Routard géolocalisées sur une carte interactive. Vous accéderez également directement à de nombreux liens vers des sites Web de références.

Un guide et une évolution qui feront dire au député Gérard Cherpion que les Hautes-Vosges sont définitivement un massif de tradition(s), mais aussi un massif d’innovation qui sait vivre avec son temps et se projeter vers l’avenir. Un avenir forcément marqué par le tourisme et qui s’écrira donc à l’abbaye de Moyenmoutier, sur les routes des Crêtes, au musée du textile de Ventron, au centre Terrae Genesis, au bord du lac de Gérardmer et dans tous ces établissements répertoriés dans le guide où les futurs « routards » viendront casser la croûte, passer une nuit où juste siroter un petit verre !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.