Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

Portes ouvertes des lycées : quoi de neuf docteur ? Section européenne, véhicules hybrides et flambage en direct

image_pdfimage_print

Comme chaque année à la même période, les trois lycées gérômois organisent leurs journées portes ouvertes afin de présenter au public et surtout à leurs futurs élèves leurs différents parcours éducatifs, leurs savoir-faire et autres options.

On commence avec le lycée des métiers de l’automobile et du transport Pierre-Gilles de Gennes qui avait décidé de mettre en place un pôle de découverte dédié aux véhicules électriques et hybrides, comme le précisait l’enseignant M. Stivalet et le représentant de Kia Motors Julien Robinet. 3 véhicules avaient été installés dans les ateliers spécialement pour l’occasion avec une BMW 100% électrique ainsi qu’une Audi et une Kia hybride. Des voitures hybrides dont le fonctionnement est automatique et qui démarrent en électrique, le moteur thermique prenant automatiquement le relais tout en rechargeant la batterie et en gérant le circuit de chauffage. Il est également possible de rouler en « full electric » avec une autonomie de 50 km environ et les véhicules se rechargent également sur secteur, à la maison. « Ces nouvelles technologies sont des nouvelle sources d’apprentissage pour nos élèves » précisait ainsi M. Stivalet, sachant que les constructeurs automobiles comme Kia recrutent leurs futurs techniciens auprès des lycées professionnels.

portes ouvertes lycées (4)Du côté des ateliers, on pouvait également découvrir un véhicule un peu atypique, preuve que de nombreux projets voient le jour chaque année au lycée de Gennes. Il s’agit d’un engin préparé spécialement par un groupe d’élèves internes pour prendre part à la course dans la boue de St Maurice-sur-Moselle qui aura lieu fin juillet 2018. « Il s’agit d’une bas de Range Rover sur lequel nous avons monté des pneus agricoles et un V6 en ligne Volkswagen prélevé sur une Volvo. Les élèves participants  font cela sur la base du volontariat, il faut que cela reste avant tout du plaisir. Sachant qu’en parallèle nous préparons aussi le Shell Echo marathon » précise Christophe Henry-Delatre, enseignant en MVTR qui encadre le projet.

Du côté de la Haie Griselle, c’est une section européenne qui s’ouvrira officiellement à la prochaine rentrée sous l’impulsion d’Elodie Petermann, enseignante en histoire-géographie (certifiée pour les classes européennes).  Ouverture devenue possible notamment grâce à l’obtention d’un partenariat avec un établissement norvégien, partenariat qui est l’un des bases obligatoires pour la création d’une telle section. Cette dernière sera ouverte à de petits groupes d’élèves en 2de et en 1ère avec, au final, une épreuve orale spécifique d’histoire-géographie en anglais et donc une mention au Baccalauréat. Ajoutons que le lycée norvégien ouvre une section Français et il y aura donc un échange autour de la littérature policière scandinave entre les deux établissements » ajoute le proviseur M. Bernard Krid.

Ce partenariat avec un établissement norvégien va donc se décliner à travers l’anglais mais aussi à travers le sport et donc le ski à travers la section sportive de la Haie Griselle et l’accueil de jeunes Norvégiens qui viendront skier dans les Vosges. Ajoutons que la Haie Griselle a commencé à travailler sur une labellisation « Génération 2024 » en lien avec les J.O. L’établissement a été sélectionné et effectuera une visite sur un site olympique (Paris ou Munich) avec un séjour linguistique. Le déplacement sur une manifestation internationale est aussi au programme, sans oublier un projet autour du handisport… Tout un programme !

portes ouvertes lycées (3)Enfin, il y avait des démos et du monde au fourneau au lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Jean-Baptiste Siméon Chardin. L’établissement qui avait choisi de mettre en valeur les métiers du service en salle cette année avec de nombreuses démonstrations en public pour le plaisir des yeux et des papilles, à l’image de certains flambages… Le lycée Chardin qui offre un nombre impressionnant de parcours du BAC Pro au BTS (avec une augmentation de la capacité d’accueil en BTS l’an prochain), une formation STHR et en parallèle les différentes formations par alternance grâce au CFA, le tout sans oublier les CAP cuisine et service ou encore les deux mentions complémentaires barman et traiteur… Des formations auxquels s’ajoutent des projets européens avec une ouverture sur Budapest ou Porto pour les BAC pro par exemple, ou encore à l’international pour certains BTS. hé oui, le savoir-faire à la française s’exporte, mais il se nourrit aussi  de celui de ses voisins !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.