Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

1e expo en solo pour Chantal Toussaint, invitée de la MCL Gravure, graphisme & couleurs

image_pdfimage_print

DSC_1097

Les étudiants de l’école d’arts d’Épinal ont donc laissé place à une artiste locale en la personne de Chantal Toussaint qui, après plusieurs expositions collectives, a le plaisir de proposer un petit panaché de son travail, particulièrement varié comme vous le constaterez en vous rendant à la galerie de la MCL.

Rien d’étonnant puisque l’artiste confie avoir énormément de sources d’inspirations différentes et s’est toujours intéressée à différentes pratiques artistiques qu’elle pratiquait déjà en parallèle avec son activité professionnelle. En 2014, elle décide d’effectuer un an de formation à Guebwiller à l’institut européen des arts céramiques où elle obtient un diplôme de créateur en arts céramiques. Chantal Toussaint s’installe dans la foulée à son compte en tant que céramiste avec un atelier basé à Gérardmer. Elle a, depuis cette reconversion, eu le temps de se lancer dans divers projets artistiques que vous pouvez découvrir à la galerie de la MCL.

Cette exposition se décline en 2 parties : la première, qu’elle qualifie « d’utilitaire » , regroupe divers objets du quotidien, plus précisément des pièces uniques en porcelaine de collage avec des décors gravés, des empruntes, un travail sur les couleurs et le graphisme. Travail que l’on retrouve d’ailleurs de manière générale dans le travail de Chantal Toussaint, c’est un peu ce qui lie cette exposition, tout comme l’inspiration par le papier dont la blancheur rappelle celle de la porcelaine : « Je fais du dessin en volume » glisse-t-elle… La seconde partie, sculpturale, est un peu plus versatile encore, explorant différents thèmes et exploitant plusieurs techniques.

Sans être exhaustif, la série « Vous êtes ici » met en lumière la linogravure et la céramique toujours, afin de créer des plans de villes imaginaires. « Série illimitée » est un jeu de couleurs sur une forme, celle d’un demi citron en l’occurrence, un peu dans l’esprit des peintres fauves. « Faire corps » est une création aux instincts plus organiques, évoquant des bras, des articulations ou peut-être des branchages, ou les deux si vous avez un peu plus d’imagination ! Une série lie également des pièces de porcelaine avec des tableaux utilisant des techniques mixtes comme le collage et le fil cousu sur le papier. Ils ont été réalisés lors d’un stage sur l’éloge du détail.

Vous l’aurez compris, vous risquez d’être surpris en allant voir cette exposition versatile et foisonnante, visible jusqu’au 24 avril aux horaires d’ouverture de la MCL et en entrée libre.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.