Search
vendredi 16 nov 2018
  • :
  • :

C’est pas du Lutz mais ça y ressemble… Master classe en compagnie de l'acteur-réalisateur de "Guy"

image_pdfimage_print
jean Walker et Alex Lutz

Jean Walker et Alex Lutz lors de cette master class programmée cet après-midi à la salle de l’Horloge.

Quelques Lycéens ont eu le plaisir et le privilège de participer à une master classe en compagnie d’Alex Lutz, acteur & réalisateur alsacien venu présenter son second long-métrage aux professionnels des Rencontres du Cinéma.

Alex lutz master class (2)Les 25 lycéens participants étaient donc doublement privilégiés puisqu’ils ont pu assister à la projection non-publique des Rencontres avant cette master class avec Alex à l’initiative de Jean Walker. Deux groupes d’élèves avaient été sélectionnés pour cette grande première dans l’histoire des Rencontres : d’un côté les 2des de l’atelier théâtre de la Haie Griselle, et de l’autre la dizaine de petits nouveaux de l’atelier cinéma du lycée Chardin. Deux entités qui commencent à travailler sur des projets communs et c’est une excellente chose, car comme le faisait remarquer à juste titre Alex Lutz : « les écoles et/ou sections de théâtre et de cinéma ne travaillent pas assez ensemble alors qu’il y a beaucoup de ponts entre le cinéma et la scène. C’est en même temps très différent et très complémentaire. Les gens de la scène devraient aller voir un peu plus ce qui se fait dans les studios et les gens du cinéma devraient aller voir un peu plus ce qui se fait sur scène... » reçu 5/5 !

Mais avant ce petit conseil distillé en fin de séance, c’est par un petit retour sur la carrière de l’intervenant du jour qu’a débuté cette master class qui en appellera d’autres. Baccalauréat au rattrapage, début au théâtre avec André Pommerat, assistant metteur en scène aux côtés de Pascale Spengler qui lui a fourni beaucoup de repaires, création de sa propre troupe baptisée Le coût de la pomme en 96, rencontres décisives avec Bernard Verlet et Sylvie Joly, Alex a sans doute bénéficié d’un petit coup de pouce du destin, mais il doit clairement son succès à son travail acharné et à sa curiosité débordante, lui qui confie aisément que sa drogue préférée est justement le boulot tout en étant un « soiffard de liberté ! » Rien de bien surprenant quand on sait lier l’utile à l’agréable après tout ?…

On retiendra également ses collaborations avec Pierre Palmade et l’alternance entre théâtre et TV avec entre autre des participations en tant qu’acteur à Caméra Café, Scènes de Ménage ou SODA. S’en suivra la désormais culte Revue de presse de Catherine et Liliane avant que Jean Dujardin ne lui mette le pied à l’étrier dans OSS 117 Rio ne répond plus. C‘est avec Le talent de mes amis qu’il fera ses débuts en tant que réalisateur. Une suite logique pour lui, et un titre évocateur, ses amis ayant toujours compté jusqu’à présent dans sa vie et sa carrière… Et voici Guy que vous découvrirez courant 2018 et qui a suscité autant d’admiration que de questions chez le jeune public de cette master class : idée du film,  « morale » de ce dernier, méthode de production, dialogues, écriture, intentions, les lycéens se sont montrés précis dans leurs questions (et parfois leurs réponses ou commentaires), témoignant de leur intérêt pour le 7ème Art, le film qu’il venait de voir ainsi que leur interlocuteur du jour. L’expérience est donc à renouveler, c’est tout cas ce qu’a laissé entendre un Jean Walker tout aussi enthousiaste que les élèves et qu’Alex lui-même. Quant au film, vous l’aurez deviné, nous ne pouvons rien vous dévoiler pour le moment, alors rendez-vous prochainement dans les salles obscures !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.