Search
dimanche 23 sept 2018
  • :
  • :

Claudius Regaud et les services d’urgence selon Gilles Durand Gérardmer pendant la guerre 14 -18

image_pdfimage_print

Claude Vanony, dans la salle de restaurant du Grand Hôtel  ce mardi en fin d’après midi, comme environ 150 autres personnes aurait pu dire lors de la présentation du dernier ouvrage de Gilles Durand « c’est un sacré Gaillard« . Et pour cause, l’historien présente un nouvel ouvrage, en collaboration avec le Club Cartophile, le énième sur Gérardmer sa ville de naissance qu’il aime tant…et temps ! Les années s’égrainent inlassablement mais la passion demeure pour le gérômois dont les recherches publiées par le Club Cartophile et mises en page par Jean-Pascal Voirin bouleversent l’histoire de la Perle des Vosges en révélant l’importance des services d’urgence sur les bords du lac…Et du docteur Claudius Regaud qui inventa une nouvelle médecine d’urgence puis travailla de longues années sur l’influence des « rayons » sur le soin du cancer.avant propos

C’est dire si le sujet est vaste, mis en exergue par le président du Club Cartophile Patrick Meny, puis par Pierre Remy du Grand Hôtel dont les lieux furent transformés en hôpital pendant la grande guerre : comme un bon nombre de lieux publics au début du siècle dernier et pendant le conflit.

Alors forcément, ce fut le temps des remerciements envers toutes celles et ceux qui ont contribué au montage du bouquin pour un contenu dont on ne dira jamais assez l’importance dans la filiation historique de la ville. Beaucoup de faits et anecdotes sont à découvrir sur l’environnement immédiat de la commune, sur le conflit de l’époque et sur le monument qu’est devenu au fil du temps Claudius Regaud au niveau national. L’homme, le médecin, l’ami et collègue de Marie Curie a failli tomber dans l’oubli à Gérardmer, sans la ténacité de Gilles Durand, boostée par le téléfilm de France 2 passé sur les écrans à l’automne 2014.

La suite est à découvrir au fil des pages du  bouquin, de le lire avec passion au risque de tomber en digression et de fausser le fil et la genèse de l’histoire locale. La suite appartient au lecteur.

Les premières lignes de l’avant propos :

En 2014, le centenaire de la première guerre mondiale avait déclenché une véritable explosion médiatique. À Gérardmer, l’implication du Club Cartophile se concrétisa par une exposition dont l’exhaustivité fut reconnue par tous les visiteurs. Une figure, celle d’un illustre inconnu signalé aux visiteurs, méritait de retenir fortement l’attention. Espérant une prise de conscience incisive de la part de nos élus, le Club les sollicita pour que le nom de Claudius REGAUD fût donné à l’hôpital ou tout au moins aux nouveaux bâtiments qui allaient être construits. Il fallut en fait attendre le 11 novembre pour qu’un puissant coup de projecteur soit donné sur Claudius REGAUD.

 

 

 




2 réactions sur “Claudius Regaud et les services d’urgence selon Gilles Durand

  1. Georgel Pascal

    Good job Herr Durand!
    Et félicitations aussi à l’ensemble des membres du Club Cartophile de Gérardmer (et surtout son président) qui nous font toujours un travail de qualité…
    Bon vent à vous

    répondre
  2. Fr. Laubacher

    Oui vous avez raison, encore une fois…. beau travail précis et de qualité et …. quelle chance pour une commune et ses habitants d’avoir ainsi un historien sérieux professionnel impartial et exigeant attaché à tous les ans sortir de l’oubli, de la poussière et de l’indifférence de la grande histoire, avec l’aide de ses amis cartophiles, ces petites parcelles de vérité qui fait notre histoire locale et notre légitime fierté même si nous n’y sommes pour rien, on a l’impression de mieux connaître les générations qui nous ont précédé si proches encore et si loin déjà…. Bravo et merci encore à Gilles Durand de la part de tous les curieux de l’Histoire.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.