Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

Daniel Auteuil, entre rêve et réalité.

image_pdfimage_print

Invité tant attendu des Rencontres, Daniel Auteuil a présenté ce jeudi 5 avril son nouveau film en avant première «  Amoureux de ma femme », adapté de la pièce « L’envers du décors ».

Daniel Auteuil (4)Devant une salle (encore !) comble, le réalisateur s’est fait un plaisir de partager un petit moment en terre de cinéma. Le film brille par son casting, regroupant certaines pointures du cinéma Français comme : Gérard Depardieu ou encore Sandrine Kiberlain. Ce film nous conte un repas fort en émotion : Daniel et sa femme ont organisé un dîner afin de rencontrer la trop charmante nouvelle compagne de leur meilleur ami. Mais, le repas va vite s’avérer mouvementé suite aux nombreuses rêveries fantasmagoriques de Daniel sur la charmante inconnue…
A la suite de la diffusion, le réalisateur a exprimé sa joie et « gardera en mémoire » cette diffusion dans des «  conditions rêvées ». On note d’ailleurs que le choix d’une rythmique particulière en long plan séquence a été un parti pris par le réalisateur afin de laisser les acteurs jouer, et de laisser aussi au spectateur l’occasion de pouvoir se projeter dans ses personnages. Le jeu des acteurs est sans aucun doute le point fort de ce film. On notera la très bonne performance de l’actrice Adriana Ugarte que le réalisateur a découvert suite a son rôle dans « Julieta ». Cette dernière, loin de traduire un simple beauté «  frigide » des magazines, a vite tapé dans l’œil du réalisateur la décrivant comme « belle sous plein d’aspects » en plus d’être une « immense actrice ». Ainsi, Daniel Auteuil a réussi à transcrire a l’écran l’amitié que les acteurs partagent dans la vie et cela fonctionne plus que bien à l’écran ! Il va pouvoir partir en tournée le cœur léger…

Cette comédie aime jouer avec le spectateur en brouillant continuellement la frontière entre le réels et l’imagination débordante de Daniel. Le  réalisateur confie que le « film permet de se perdre dans ses pensées ( …) et de perdre le spectateur, qui ne sait plus s’il est dans le vrai, ce qui est délicieux à voir ». Cependant, on peut parfois se demander si a trop vouloir brouiller les pistes, le réalisateur ne se perd pas lui-même et prend le risque de décevoir le public par la fin de son film, malheureusement un peu trop convenue et attendue…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.