Search
mercredi 18 juil 2018
  • :
  • :

Mai en Scènes démarre avec une expo particulièrement humaine Le début d'un beau week-end d'animations théâtrales et de spectacles

image_pdfimage_print
Hélène Tisserant s'est fait un plaisir de présenter la 117me édition du festival en compagnie d'Anne Chwaliszewski et de la Compagnie Logos qui était la 1ère à e lancer sur les planches !

Hélène Tisserant du Plateau Ivre s’est fait un plaisir de présenter la 117me édition du festival en compagnie d’Anne Chwaliszewski et de la Compagnie Logos qui était la 1ère à e lancer sur les planches !

La 11ème édition du festival Mai en Scènes a été mise sur orbites ce vendredi soir à l’Espace tilleul qui servira de QG aux opérations du week-end et qui abrite les travaux qui composent l’exposition Humains d’Abord.

Les deux artistes à l'honneur du côté de l'espace tilleul en compagnie de Pierre-Marie Paturel.

Les deux artistes à l’honneur du côté de l’espace tilleul en compagnie de Pierre-Marie Paturel.

Petite originalité, ce n’est pas par un spectacle que les réjouissances ont débuté cette année mais bien par le vernissage d’une exposition : celle de Florent Kubler et Thomas Bernardy, membres de la compagnie « Encore » qui se compose également des danseuses Cécile Pilon et Maud Valentin. Comme l’expliquent les deux compères peintres, illustrateurs et scénographes, Humains d’Abord est un peu le prolongement d’une collaboration avec la compagnie Le Plateau Ivre qui a été l’occasion pour Thomas et Florent de développer le concept de reportage dessiné. Concept qu’ils avaient déjà étrenné sur divers événements culturels comme la Saint Nicolas à Nancy par exemple, avant de l’appliquer au Plateau Ivre sur différents spectacles comme Monsieur I et son orchestre.

vernissage mai en scènes (1)Pour Mai en Scènes, ils ont choisi de de réunir une petite sélection de leur travaux personnels sur le thème de l’humain, eux qui se posent en permanence la question de la place de l’humain dans le monde. « L’humain est au centre de notre réflexion, c’est le trait d’union entre nous et nos travaux respectifs » expliquent Thomas Bernardy. Le fond est le même, la forme diffère. Par la technique et l’esthétique, plus ou moins baroque, mais aussi par la source d’inspiration, par le moteur qui les poussent à créer ou encore le prisme par lequel ils choisissent voir l’humain. Un humain dont ils parlent avec la même ferveur et qu’ils aiment rencontrer, quel qu’il soit.

Florent Kubler est un artiste globe-trotter, qui « a sauté à pieds joints dans le voyage » depuis quelques années et réalise une grande partie de ses travaux sur place. A travers son travail, vous serez confrontés à l’humain dans sa diversité surprenante et fascinante. Thomas Bernardy est un peu plus casanier et attaché à sa région Lorraine. Il observe l’humain à travers ses gestes du quotidien et surtout à travers notre culture profondément encré dans le repas, l’agape, la convivialité, la table où tout se passe : « C’est le centre de ma préoccupation » déclare l’artiste. On ne se risquerait pas à le contredire ! En revanche, on ne peut que vous inciter à aller apprécier cette exposition qui sera visible jusqu’à dimanche à l’Espace tilleul et en entrée libre.

Pour la suite des réjouissances samedi et dimanche, rappelons que la plaquette avec programme détaillé est disponible un peu partout en ville ou sur le http://www.leplateauivre.com/

Prochain rdv au bord du lac ce samedi à partir de 14 h 00 avec la Cucurbit’à Son !

cucurbit a son 2015 - Les Arts sous les Artbres - Magnières - Jérôme St-Martin HD (18)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.