Search
lundi 21 mai 2018
  • :
  • :

Zone Blanche : « il fallait trouver sa place » La série se remet au vert dans les Hautes Vosges

image_pdfimage_print

 

Zone-Blanche©benpi00059

Tournage au Schmalick

Le tournage de Zone Blanche se poursuit actuellement dans les Vosges et faisait récemment étape au Grattoir dont les chambres servent de décors à l’Eldorado que vous connaissez aussi sous le nom de « Bar Sabine ». Un lieu clé, une plaque tournante de la série dont vous connaissez sans doute la salle principale puisqu’il s’agit du fameux bar du Schmalick au Valtin, rhabillé façon western pour les besoins de la production. Deux bars pour n’en faire qu’un, c’est la magie du cinéma !

La nature : un des personnages forts

Le réalisateur Thierry Poiraud

Le réalisateur Thierry Poiraud

Mais revenons-en à nos  moutons ou plutôt à nos abeilles, avec le producteur exécutif d’Ego production Pascal Wyn, pour qui le retour dans les Vosges pour la saison 2 était une évidence à plus d’un titre : pour des raisons tout simplement techniques et pratiques (en matière de décors, repères sur certains sites etc…), pour la continuité de la série, mais aussi et surtout car la forêt, la nature est tout simplement l’un des personnages forts de la série. « Et de ce point de vue, nous avions trouvé ce que nous voulions avec les Vosges, une région sauvage, avec une nature forte ! » précise Pascal Wyn.

Et d’ajouter : « C’est aussi une terre de cinéma où nous avons reçu un très bon accueil de la part des gens, avec des maires et des municipalités qui nous aident beaucoup. Alors même si pour nous, depuis Paris, cela semble loin, le voyage en vaut vraiment la chandelle ! » Après avoir bien pris ses marques lors de sa précédente venue, l’équipe du tournage semble d’ailleurs plus performante cette année. Elle est plus accoutumée à cette nature et à cette météo auxquelles héros du film comme techniciens doivent finalement faire face…

Amazon à la rescousse

Le choix des Hautes Vosges devrait donc être payant, tout comme le choix de poursuivre l’aventure Zone Blanche, chose qui n’était pas forcément jouée d’avance. Malgré des retours positifs y compris à l’étranger, une part de marché honorable (13%) et une audience d’environ 3,8 millions de téléspectateurs, la production de ce second volet n’a pas été facile, France 2 étant un peu partagée sur la question. « Nous sommes sur un créneau difficile sur le service public, avec une série qui a une visée plus internationale, il a fallu trouver notre place. Mais les hésitations ont progressivement été levées avec notamment l’achat de la série par Amazon qui a été déterminant » explique Pascal Wyn. Ce qui fait d’ailleurs de Zone Blanche la première série française achetée par Amazon, rien que ça !

Mais est-il besoin de le répéter, le projet est ambitieux et novateur, c’est sans doute pour cela qu’il ne laisse pas indifférent, qu’il laisse parfois perplexe une partie du public, qu’il le divise aussi. Mais c’est une série pionnière en France, qui « accompagne son temps » avec entre autre cette idée de « résistance verte », « d’écho-terrorisme » non violent qui est justement dans l’air du temps. Est-ce que ça lui portera chance, l’avenir le dira. Mais cette seconde saison est plus que prometteuse tout en restant sur la même tonalité, sur le même fil que la précédente, comme le résume Pascal Wyn : « Oui, il pourrait y avoir des choses fantastiques, étranges, qui peuvent cependant avoir une explication rationnelle, scientifique ».

A vous de voir après tout, car l’un des points forts de la série est bien de faire travailler l’imaginaire du spectateur, trop peu souvent stimulé sur le petit écran justement. Le tournage devrait prendre fin le 30 Mai dans les Vosges pour reprendre cet été en Belgique et s’achever définitivement le 1er novembre si le plan se déroule sans accroc. Livraison prévue pour février 2019 et diffusion courant de la même année, sachant que la décision appartient à France 2 comme le signalait Pascal Wyn. Il va donc falloir être patient !

Crédit photos : ©benpi

 




2 réactions sur “Zone Blanche : « il fallait trouver sa place »

  1. Mairie de Ban sur Meurthe Clefcy

    Bonjour, nous nous permettons de vous signaler que le schmalik n est pas situé sur la commune du valtin mais sur le hameau du grand valtin faisant partie du territoire de la commune de Ban-sur-Meurthe-Clefcy. Espérant avoir pu améliorer votre géographie, cordialement. La mairie de Ban-sur-Meurthe-Clefcy

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *