Search
vendredi 16 nov 2018
  • :
  • :

C’est un jardin extraordinaire Charles Trenet aurait pu vivre à l'EHPAD

image_pdfimage_print

P1110417

Que serait notre vie sans nos petites abeilles, sans la pluie, le vent, le soleil et les nuages ! Bref, que serions nous sans un contact avec la nature afin de nous régénérer ! Les architectes et les responsables de l’EHPAD Léa André, inauguré il y a presque  un an, ont compris la nécessité de cette proximité pour les pensionnaires de la maison de retraite.  Et pour aller encore un peu plus loin dans la démarche « verte », véritable thérapie du moment, la directrice de l’hôpital Marielle Pfeiffer s’est rapprochée des dames du Rotary. Plus exactement des Inner Wheel par le biais de sa présidente Maïe Lapotre avec pour objectif commun de fleurir l’endroit au propre comme au figuré. Ainsi, le club service a financé à hauteur de 3 000 € pas moins de 10 bacs de jardinage et une gloriette pour passer de bons moments avec les copains copines lorsque le soleil tape dur….et que Grégory Paradisi est à la guitare comme ce fut le cas ce jeudi lors de l’inauguration.

Ne nous y trompons pas. Vivre au milieu d’un véritable jardin aux vertus thérapeutiques ne peut qu’ abaisser  l’anxiété, améliorer  l’appétit et le sommeil, mais apporter également une source de détente en retrouvant des gestes appris autrefois.

L’EHPAD devient sur ses extérieurs un véritable jardin extraordinaire où aurait pu vivre Charles Trenet. Grâce à la volonté d’avancer entre la direction de l’hôpital et les Inner Whell dont la mission altruiste n’a jamais été aussi vraie, sans barrière d’âge et de conditions sociales. Et avec pour mot d’ordre : amitié, service et entente.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.