Search
mardi 17 juil 2018
  • :
  • :

Le Rallye Grand Est c’est…Hot…père et fille Pas seulement on retrouve les bénévoles de l’association Vosges Rallye Organisation et l’ASAC Vosgien

image_pdfimage_print
karine Hot

Document CD88

A l’évocation du nom de famille Hot, on situe rapidement ses racines sur le coteau des Xettes à Gérardmer. C’est aussi un gamin du pays dénommé Christian qui brilla longtemps sur les routes des  rallyes dans les années 80 avec son Opel Kadett, et son coup de volant que les passionnés de sport automobile lui reconnaissent encore aujourd’hui. Si le Rallye Grand Est, 4ème manche du championnat  de France revient sur le massif des Hautes-Vosges comme jadis, on le doit à Karine…et je vous le donne en mille, Karine Hot, la fille de son père qui lui a mis le pied à l’étrier. A croire que la voiture de sport coule dans les veines de la saga et de la  » blonde » qui, comme les brunes, compte pas pour des prunes. La jeune femme est à la tête de l’organisation du rallye, mais elle n’est pas seule pour autant puisque on retrouve dans le staff de la manifestation,  les responsables et bénévoles de  l’association Vosges Rallye Organisation et l’ASAC Vosgien (implantation des spéciales)

En attendant le début des « hostilités » samedi matin à 8h30 tapante sur les bords du lac, rencontre avec Karine Hot pour aller plus loin, et sans panne moteur !

Gérardmer Info : A quelques heures du début du rallye, comment se passent les derniers préparatifs

Karine Hot : tout se passe très bien, tous les voyants sont au vert, reste l’incertitude liée à la météo, malheureusement je ne suis pas devin. Nous sommes dans le tempo, comme les années précédentes nous sommes bien installés dans les rails de l’organisation, en phase avec les 400 bénévoles qui œuvrent autour de la course.

GI : Vous avez gravi cette année une marche importante avec l’obtention d’une manche du championnat de France après seulement 3 années en chpt de seconde division

KH : oui, le plus dur sera d’y rester mais c’est le résultat d’un travail de fond réalisé en amont avec beaucoup de personnes, sans oublier mon père sans lequel nous n’en serions pas là.  Nous avons rempli un cahier des charges précis voulu par La Fédération Française du Sport Automobile. La FFSA souhaite des organisateurs solides à tout point de vue notamment au niveau financier

GI : Vous avez un plateau exceptionnel

KH : En effet, avec les meilleurs pilotes nationaux, régionaux et locaux sans oublier les participants à une coupe de marque, le championnat junior et le trophée Lucie Vauthier. 154 pilotes seront au départ samedi matin confirmant que les Vosges sont culturellement une terre de rallye.

GI : La grande nouveauté s’articule autour d’une spéciale en circuit dessinée à La Mauselaine

KH : c’est une manière d’amener le rallye auprès des spectateurs et des partenaires. C’est une course dans la course au milieu de 184 km de spéciales et pour un spectacle garanti

GI : Quelle est l’une de vos préoccupations principales :

KH : La sécurité, toujours la sécurité envers les spectateurs.  Le respect des règles instaurées. Il existe des zone aménagées pour le public. Il faut impérativement y être pour suivre la course. Et puis,  il faut respecter l’environnement. On vient avec son pique-nique on repart avec ses déchets.

 

 

.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.