Search
mardi 23 oct 2018
  • :
  • :

Simone Georges n’est plus

image_pdfimage_print

Simone GEORGESSimone, fille d’André et Léa Mény, voit le jour le 10 avril 1935 au Tholy. Son enfance est marquée par les cinq ans de captivité de son papa, prisonnier en Allemagne, et par les terribles bombardements que Le Tholy subit en 1944. Elle souffrira toute sa vie des conséquences d’une pleurésie contractée pendant la guerre et qui, mal soignée, la laissera asthmatique et affaiblie. Un petit frère, François, naît en 1946. Après son certificat d’étude, elle travaille quelque temps chez Juppont-Gury, entreprise de confection. Elle épouse le 26 octobre 1957 Louis Georges, du Beillard, qu’elle a la chance de ne pas voir partir pour l’Algérie. Elle consacre l’essentiel de sa vie à ses deux principales passions, le jardinage et la cuisine, à s’occuper des anciens de sa famille, à élever deux filles, Jeanne-Marie et Bernadette qui lui donnent trois petits-fils et une arrière petite fille. Ses dernières années sont marquées douloureusement par la longue hospitalisation en EHPAD et par le décès, en 2016, de son époux. Elle le rejoint ainsi que le petit garçon qu’elle a mis au monde en 1975 et qui n’a pas vécu.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.