Search
lundi 16 juil 2018
  • :
  • :

Trail de la Vallée des Lacs : Une 1ère journée de rêve Les podiums en images

image_pdfimage_print

Cette première journée du Trail de la Vallée des Lacs s’est achevée par l’arrivée des derniers coureurs et coureuses ainsi que par le palmarès des différentes courses qui se sont disputées du matin au soir. S’il n’est pas encore l’heure de faire le bilan car un gros dimanche est encore au programme, Athlé Vosges peut déjà être satisfait de ce premier volet qui s’est déroulé dans des conditions de rêve. Par ailleurs, comme le précisait Michel Lavest, comme l’organisation repartait sur un trail « avec des distances panachées « , quelques petits doutes subsistaient quant à la participation de l’élite à ce trail 2018.

Des doutes vite levés car les meilleurs ont bien répondu présent. Les bénévoles aussi, comme toujours, tout cela faisant une nouvelle fois la preuve que Gérardmer et les Vosges sont bien une terre de trail. Et de trail pour les durs à cuir si l’on en croit les commentaires de certains participants qui avaient sans mal que les parcours des longues distances faisaient partie des plus durs dans le secteur. Ce qui n’est spécialement étonnant après tout !

Suite et fin de l’épisode demain matin avec, rappelons-le, le Trail Court (31km- départ à 08h00) , la Géromée (18km- départ à 09h00), la Courrue (5km- départ à 09h30) et les courses jeunes Mini-Trail et Traillounet (respectivement 2.5 et 1km – départs à 11h00 et 11h30).

Arrivée des premiers coureurs à partir de 10h15



4 réactions sur “Trail de la Vallée des Lacs : Une 1ère journée de rêve

  1. Fanfan

    Ça continue, le bordel avec les stationnements impossibles & les divers inconvénients de ces manifestations qui ne causent que désagréments….
    Gérardmer devient vraiment la station qu’il faut éviter lorsque l’on veut le calme, la sérénité et le réel délassement.

    répondre
    1. Bat

      Mais personne ne vous retient Mr Fanan…

      Si tout ce bordel, ces manifestations, les « désagréments » engendrés, vous dérangent, n’hésitez pas à vous trouver un coin tranquille qui vous conviendra, mais arrêter de râler par pitié !

      répondre
    2. Lomoberet

      C’est merveilleux, une ville sans ces hideuses boites de ferraille colorées, puantes et pétaradantes.
      Une ville où l’on peut se déplacer à pied ou à vélo à allure réduite sans craindre de se faire renverser par un tas de ferraille à moteur.
      Une ville où l’on peut côtoyer, engager la conversation avec des inconnus qui parlent un vrai langage articulé autre que le coup de Klaxon.

      répondre
  2. Philippe

    Voilà une belle manifestation sans bruit ni nuisances sonores ( motors day, rallye ). Sono hyper distraite comparée au triathlon. Bravo.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.