Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

Alex Orillard splendide vainqueur de la 30ème Trace Vosgienne VTT Quand le "Chainel" n'est pas là, les souris dansent...

image_pdfimage_print
Le trio de tête du 75 km en compagnie de Jean-Claude Ruer et Christian Batoz, président du comité d'organisation de la Trace VTT.

Le trio de tête du 75 km en compagnie de Jean-Claude Ruer et Christian Batoz, président du comité d’organisation de la Trace VTT.

Le sociétaire de La Bressaude s’est montré plus à son aise sur ce format long, venant à bout de ses adversaires dans les derniers kilomètres pour finir seul en tête sur l’épreuve reine.

Alex Orillard

Alex Orillard

En l’absence de Steve Chainel, le tenant du titre du 75 km, c’est Vincent Sibille qui faisait office de favori sur cette 30ème édition de la Trace Vosgienne VTT. C’était sans compter sur un ancien vainqueur de la course en la personne d’Alex Orillard qui, de plus, jouait à domicile puisqu’il réside à Xonrupt-Longemer ! Pas la peine de se lever aux aurores donc, ce dernier s’est même octroyé le petit plaisir d’un barbecue avec les copains la veille au soir. Une « préparation » qui a manifestement réussi au dossard N°75 qui selon ses mots a fait la course qu’il voulait, sachant que plus l’épreuve de force avançait, plus elle risquait de tourner en sa faveur, ce qui fut le cas…

Vincent Sibille

Vincent Sibille

En effet, dans un peloton de 5 échappées, Orillard a su résister à plusieurs attaques de Sibille dont l’une, à 35 km, aurait pu être fatale : « On était plus que trois à ce moment là je crois, et j’ai cru que c’était mort pour moi. J’ai commencé à avoir mal aux jambes et en plus j’ai cassé une pédale. Mais sur le moment, je vois que je tiens sans pour autant me mettre dans le rouge. Alors je me suis tenu à ma stratégie qui était de tout mettre à Lispach ! » précise Orillard. Et ça a diablement fonctionné. Ce dernier a distancé Antoine Poirot de La Vôge VTT, vainqueur du 50 km en 2016, ainsi que Sibille, manifestement à cours de jus.

« Ce n’était pas un parcours assez dynamique pour moi, la fin a vraiment été très dure, sachant que c’était la première fois sur un format comme ça, de 75 km » commentera pour sa part Vincent Sibille. Poirot qui peut, quant à lui, être satisfait. Malgré une année un peu compliquée en matière de vélo, lui que l’on retrouve souvent sur les podiums a une fois de plus frappé : « Je me suis dit que j’allais tout donné, j’avais rien à perdre sur cette course ! » Une belle course de spécialistes en tout cas. La suite, pour Orillard, ce sera un peu de repos et la Coupe du Monde de la discipline qui se profile à La Bresse, la tout première pour Alex ! Puis il filera en Italie avec un marathon ahurissant de 114 km pour 4 500 m de dénivelé !

Sur le 50 km, très belle mais très rude partie entre Frédéric Frech (PTT Mulhouse), l’incontournable Pierre Curien et le jeune Natan Patrois de Raon-aux-Bois. Si la victoire est revenue à Frech dans une course très rythmée grâce à un terrain bien sec, Patrois peut être fier de sa troisième place. Un podium qu’il avait dans le viseur en s’engageant dans cette course : « J’avais une revanche à prendre par rapport à l’an dernier où j’avais crevé. J’ai dû m’adapter un peu, d’habitude je fais du cross country olympique. il y avait deux gros clients devant, avec plus de niveau et d’expérience, et c’est parti très fort dès le début. Il a fallu gérer la chaleur aussi, à la fin, il faisait très chaud, il était temps que ça se termine ! » Une belle performance dans ce contexte pour Natan qui a su tirer son épingle du jeu !

Retrouvez tous les classements sur le site ChronoRace




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.