Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Le Conseil de Développement de la Com’Com des Hautes-Vosges s’émeut de l’éviction du public !

image_pdfimage_print

15

Suite à la demande de huis clos, par le Maire de Gérardmer et certains élus, lors de la réunion du Conseil communautaire de la CCHV du 4 juillet dernier, le conseil de développement, « assemblée de citoyens bénévoles non élus ayant force de propositions auprès du conseil communautaire, s’interroge sur son rôle et dénonce l’absence de transparence et de démocratie au sein du Conseil communautaire de la CCHV ».

Ce Conseil de développement, « qui s’est constitué il y a un an à la demande des élus de la CCHV, s’est très vite mis au travail ».

« Par deux fois, il a été saisi par le Président de la CCHV, pour émettre un avis, parfois dans l’urgence, sur des sujets d’actualité : l’implantation des bureaux de la CCHV et le choix des futures compétences ».

« Or, à ce jour, le Conseil de Développement n’a toujours pas reçu de retour sur les avis qu’il a donnés, ces deux sujets n’ont pas non plus été inscrits à l’ordre du jour
d’un Conseil Communautaire ».

« De plus, les membres des diverses commissions du Conseil de Développement ont travaillé dans leur domaine respectif : le développement économique, l’environnement, le tourisme, le service à la population, la culture, le sport et les loisirs. Leur but est d’apporter des propositions et des réflexions qui pourraient
améliorer les conditions de vie des citoyens de la CCHV ».

« Seront-ils entendus ? Quoiqu’il en soit, ils ont décidé, à l’unanimité de poursuivre leur travail de citoyens responsables ».

« Mais ils s’interrogent : y a-t-il dans la CCHV des élus au service des citoyens ? ».

Le communiqué de presse est signé par « Le bureau du conseil de développement ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.