Search
jeudi 19 juil 2018
  • :
  • :

Lettre ouverte aux élus de Jacques Valentin

image_pdfimage_print

ouLettre ouverte aux élus

Il y a deux ans, j’adressais une lettre ouverte aux élus en disant  avec d’autres termes : dépensez mieux, dépensez moins, favorisez l’emploi, aidez les défavorisés, diminuez les impôts, avec de nombreux exemples et chiffres à l’appui. Je n’ai reçu aucune réponse de leur part, mais j’ai reçu de nombreuses réponses de citoyens.

A la lecture du dernier bulletin municipal, dans lequel le budget 2018 est publié, je vois et je lis que rien ne change. Il suffit de lire les premières phrases expliquant les lignes directrices page 7: La poursuite des efforts ../  le maintien du taux communal.. / la maîtrise de l’annuité de la dette.. /la mise en œuvre d’un programme d’investissement.. / le maintien des services à la population. Et le pendant : pas d’augmentation des impôts par la commune en 2018.

Que fait-on pour les plus petits, pour ceux qui n’ont rien ou que très peu, que fait-on pour encourager l’emploi, le travail ? Et il faut pour dépenser, toujours conserver les mêmes impôts (pas de baisse) principalement ponctionnés sur les entreprises. Le budget 2018 de la commune est de plus de 57M€ dont un investissement de 29M€…. Nous sommes riches !!! Facile de dépenser, mais très difficile de bien dépenser.

Je veux par cette lettre poser des questions précises à partir de ce budget 2018 et des dépenses engagées précédemment à ce budget :

L’ « hôtel » des entreprises : Budget 2018 : 346.000€. il est du même niveau que l’an dernier…

Questions : Depuis sa création, combien d’emploi cela a-t-il généré ? combien cela a-t-il coûté au total  (achat terrain, construction, entretien etc..)

Place du vieux marché : La dépense affichée (TTC) est de 960.000€.

Questions : Quel sera le total des dépenses engagées ? Que signifie le titre sur l’affiche « Gérardmer investit pour son développement », de quel développement s’agit-il ?

Innov lac : La création d’un atelier et sa fermeture moins de deux ans après a été une dépense en pure perte, alors qu’à 20 mn de Gérardmer à Saint Dié existe une entreprise spécialisée dans ce domaine ( CIRTES) qui  a des clients, fonctionne, dépose des brevets .

Question : Quel a été le montant total de la perte (travaux d’aménagement du bâtiment, investissement, salaires etc..) ?

Le CCAS (centre communal d’action social): La rénovation de l’école de musique pour le CCAS et quelques locaux syndicaux a coûté selon la presse 316.000€. La presse indiquait en septembre 2016 : Il y a également une salle de réunion/activité prochainement équipée de 5 postes informatiques.

Questions : Quel a été le coût total depuis 2016 de la réhabilitation ? Quand les postes informatiques seront-ils disponibles, en particulier pour les personnes n’ayant pas de facilité à se brancher sur internet ?

Revégétalisation des berges du lac : Coût affiché des  travaux : 107.957€.

Question : La réalisation est-elle efficace ?

Kiosque à musique du square BriffautLe coût affiché était de 148.000€. La presse (Vosges Matin) a indiqué un coût de  212.000€ lors de l’inauguration soit +43%.

Question : quel a été le coût réel de sa remise en état ?

Le Bowling : 370 499,19€ voilà le titre page 9 du budget 2018. Il comprend si je lis bien toutes les dépenses, personnel entretien, etc.  et une prévision de recettes de 226.000€.

Question : Quel est le coût annuel pour la mairie de l’exploitation du bowling ? Quel est la part du  montant d’investissement dans le projet piscine pour le bowling ?

Le pont de la Jamagne : J’ai posé les questions le 1er mars 2018 (voir ci-dessous) à la mairie qui a décliné en répondant  que c’est du ressort du Conseil Départemental, j’ai enfin reçu le 22/06/18 (3 mois et ½ après) une réponse plus précise du Conseil Départemental aux questions posées :

  1. Ce pont a-t-il fait l’objet d’une étude de déformation, est-il dangereux, et est-il urgent de le remplacer ?
  2. Quel est le coût total du remplacement de l’ouvrage tous travaux confondus ?

Réponses finales:

  1. Cet ouvrage n’a pas fait l’objet d’étude de déformation, car l’examen du tablier ne montre pas de fissures qui mettraient en danger sa résistance.
  2. L’estimation sommaire des travaux de remise en état s’élèverait à 170.000€. Le coût total de remplacement de l’ouvrage est de 810.000€. Le Conseil Départemental s’est donc orienté vers une solution pérenne pour l’avenir….

Et de conclure : Je vous confirme que la préoccupation du Conseil Départemental est d’optimiser les dépenses publiques dans l’intérêt de tous.

Questions : Pourquoi engage-t-on une dépense de 810.000€ alors qu’une dépense de 170.000€ était suffisante pour remettre cet ouvrage en état, et que cet ouvrage ne présente aucun risque ?

Le bâtiment de l’Ermitage (ancien lycée hôtelier) place des déportés : Quel est le projet à long terme pour ce bâtiment ? Je sais qu’on va me répondre que ce bâtiment sera utilisé pour héberger les internes garçons du lycée hôtelier pendant les travaux de rénovation de leur internat. Mais, après cet épisode, quel est le projet  à long terme ? Je sais qu’on va me répondre que c’est du ressort de la région et de l’enseignement, mais c’est un bâtiment public dans la ville de Gérardmer. Une réflexion s’impose. Je vous propose quelques idées : maison inter générationnelle, maisons des associations, habitat provisoire pour les familles monoparentales ou pour familles en difficulté, logements pour les travailleurs saisonniers, logements pour personnes âgées dépendantes, lieu de réunion et d’accueil, maison associative, logement pour étrangers en attente, tout cela est possible et le tout en même temps.

Question : Peut-on en parler ensemble pour bâtir ensemble un projet d’avenir ?

Le domaine skiable : je relève dans le bulletin les informations suivantes : Gestion du patrimoine du domaine skiable alpin : 6 169 197,15€ et Régie d’exploitation du ski alpin : 5 459 882,72€ cela fait en tout : 11 629 079,87€. Je résume cela en laissant les centimes et approximation, que le domaine skiable coûte à la commune 11,6 M€ en 2018. On parle dans ce bulletin de 4 M€ et de 3,7M€ de recettes qui sont inclus ou non difficile de comprendre…

Question : combien coûte véritablement le domaine skiable à la commune ?

Je pourrais bien entendu prolonger cette liste de questions, par exemple « les ateliers municipaux », sans parler de la piscine, etc.. mais je préfère m’arrêter à ces quelques questions et demande à nos élus de me donner des réponses.

Il y a quelques jours, dans un train, je trouvais un journal gratuit que l’on trouve dans les gares, et je lisais le titre « Le chômage recule chez les plus jeunes » et dans son développement, « Fin mai, le taux de chômage s’établissait à 5,6% de la population active ». Je croyais rêver ! Mais le journal émanait du Luxembourg… On, aurait pu aussi lire sur un titre de Suisse qu’il est à 2,9% et d’un titre de l’Allemagne qu’il est à 5%. On peut toujours rêver, mais, les files de voitures tous les matins vont de la France vers ces pays où il y a  du travail.

Gardons à l’esprit que l’oisiveté est la mère de tous les vices. Le chômage n’est pas une fatalité si nous engageons des dépenses qui facilitent les entreprises et donc les emplois, et a contrario, si on baisse les impôts, donc les dépenses publiques, et donc favorise l’emploi.

Cette lettre s’adresse principalement à notre municipalité, mais aussi à tous les élus de quelque bord que ce soit, comme je le disais il y a deux ans, de droite, de gauche, du milieu, du dessus, du dessous. Tous ont la même tendance, dépenser cela fait plaisir aux électeurs, cela montre qu’on s’occupe d’eux.

Dans l’attente des réponses à mes questions, bien cordialement,

Jacques VALENTIN,    88400 Gérardmer         jac.valen@wanadoo.fr




5 réactions sur “Lettre ouverte aux élus de Jacques Valentin

  1. il va y avoir du sport.

    Le pont de la Jamagne était pour les cyclistes un vrai coupe gorge.
    Il ne servait à rien de continuer à dépenser de l’argent pour son entretien sachant qu’à terme il aurait été détruit de toute façon .
    Donc autant faire de suite ces travaux de sécurisation et de fluidification du trafic.

    répondre
  2. B. E.

    Aux bonnes questions, il y aura sûrement de mauvaises réponses.
    La gabegie des élus est rentrée dans les moeurs en France. Ce qui est déplorable, c’est qu’il n’en n’ont nullement conscience.

    répondre
    1. frifri

      Tout le monde sait mieux que quiconque ce qu’il faut…. mais les mains à l’ouvrage sont moins nombreuses malgré le nombre de bons conseilleurs qui ne sont pas les payeurs sauf par le biais des impôts mais ce sont souvent ceux qui se défilent le plus qui ont les solutions surtout quand les élus ne sont pas politiquement corrects, c’est à dire de leur bord. Le grand prieur de l’abbaye a des adeptes: qu’on les vire vite de même façon!

      répondre
    2. Olivier Bédel

      Déplorable ? Oui déplorables tous ces grands courageux qui se cachent derrière un pseudo ridicule pour intervenir dans le débat public. Vous avez tellement honte de vous et de ce que vous écrivez pour vous cacher de la sorte ? Et puis si vous trouvez que les élus font si mal, qu’attendez vous pour prendre leur place ? 2020 arrive. Allez au boulot ! Et à la vue de tous…
      Râââler et casser du politique c’est facile, tenir les manettes c’est autre chose. Allez un peu de courage !

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.