Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

Retour à l’emploi : le coup de pouce du Conseil Départemental Un dispositif à l'attention des bénéficiaires du RSA

image_pdfimage_print

Vendredi matin, Alain Roussel était présent à Gérardmer afin de faire le point sur le dispositif Parcours Emploi Compétences mis en place par le Conseil Départemental des Vosges.

Accompagné de son équipe, le vice-président du Conseil Départemental délégué à l’insertion et au développement s’est ainsi rendu à la boulangerie « L’instant de Bonheur » afin de rencontrer la salariée qui a été embauchée au titre d’un CIE (Contrat Initiative Emploi), ainsi que Damien Monsigny, patron de l’enseigne. Un patron à l’esprit particulièrement positif, tourné vers l’avenir, et visiblement satisfait d’avoir pu s’adjoindre les services de Mylène Conraux, jeunes femme âgée de 26 ans et originaire de Bruyères.

En effet, ce dernier était parti pour une création de poste saisonnier d’une durée de trois mois pour les vacances d’été. C’est sous les recommandations du conseiller Pôle Emploi de Mylène, M Thiébaut, que Damien Montigny a opté pour le CIE et offrant ainsi la possibilité à Mylène de signer un CDI à temps plein (35 heures) au sein de la boulangerie de la rue du Lac. Sa mission : la confection des sandwichs (et la gestion des matières premières nécessaires à cette confection) qu’elle complète en donnant un coup de main à ses jeunes collègues à la vente lorsqu’il y a foule. Mission dont elle s’acquitte avec beaucoup de professionnalisme et d’enthousiasme depuis bientôt trois semaines.

« Mylène avait le profil parfait pour ce poste, elle avait déjà une expérience en traiteur qu’il fallait développer et il ne restait plus qu’à la former à la vente. Elle apporte aussi sa bonne humeur et fait du bien à l’équipe » précise Damien Montigny. Avec ce bel exemple, le Conseil Départemental des Vosges semble donc être sur la bonne voie en matière de retour à l’emploi. Mais il reste encore à faire la promotion de ce dispositif en devenir et encore peu connu des employeurs et des bénéficiaires du RSA : depuis mai, néanmoins, 32 contrats ont été signés dont 29 non marchands.

Rappelons ainsi que le dispositif Parcours Emploi Compétences qui englobe les Contrats Emploi Compétences (CEC) pour le secteur non marchand et les Contrats Initiative Emploi (CIE) pour le secteur marchand, remplace les anciens « contrats aidés ». Les CEC et CIE sont destinés aux bénéficiaires du RSA dans la perspective d’un retour à l’emploi durable. Le Département prend en charge 60 % de la rémunération sur la base de 20h pour les CEC et 47 % du SMIC brut sur la base de 35 heures pour le CIE. « L’objectif est de contribuer à redonner un rôle à un maximum de bénéficiaires du RSA et surtout de leur redonner l’accès à un emploi, ce qui constitue un gain social considérable même s’il n’est pas forcément mesurable » précisait ainsi Alain Roussel. Coût de l’opération qui devrait concerner 150 personnes (ou parcours ; soit 50 dans le secteur marchand, 100 dans le secteur non marchand) sur 5 ans : 72 millions d’Euros.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.