Search
samedi 22 sept 2018
  • :
  • :

Ça commence « mâle » cette histoire… Nouvelle exposition à la médiathèque du Tilleul

image_pdfimage_print

Une nouvelles exposition vient d’être installée du côté de la médiathèque du Tilleul et de sa section adultes. Elle est l’œuvre de Sandrine Rocca, agent bibliothécaire et d’Arnaud Schilling, responsable de la section qui abrite ce nouvel élan créatif et particulièrement instructif.

En effet, cette exposition baptisée « L’empire du mâle » évoque le patriarcat et la domination masculine à travers des exemples frappants issus de divers documents (publicités, divers extraits etc), d’une vitrine d’objets du quotidien ou encore de chiffres stupéfiants. Évoquons ainsi les 39 000 femmes mariées par jour contre leur gré à travers le monde, un viol toutes les 7 minutes en France, ou encore le nombre d’entreprises du CAC 40 dirigées par une femme… Eh bien en fait, à vrai dire, il n’y en a qu’une !

« Cette exposition est une idée de Sandrine et je l’ai aidée à la mettre en place. Elle fait écho au spectacle de la saison culturelle « Nuit gravement au salut » dont nous avons décidé de filer un peu la métaphore pour dénoncer la domination masculine, schéma que les femmes reproduisent même parfois inconsciemment » précise Arnaud Schilling. « On a mis environ un mois pour mettre en place l’exposition et il y a eu pas mal de travail en amont. On y aborde les violences dont sont victimes les femmes, les inégalités dans le travail, ou encore la femme-objet utilisée dans la publicité » ajoute Sandrine Rocca. Vous savez désormais tout ou presque sur la genèse de cette nouvelle création qui sera visible jusqu’à la fin du mois de septembre et sans doute même un peu plus longtemps, donc n’hésitez pas à faire un petit détour par la médiathèque du Tilleul pour en profiter.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.