Search
vendredi 16 nov 2018
  • :
  • :

Jean-Marie Claudepierre fait chevalier de la Légion d’Honneur Le fondateur de la Confiserie des Hautes-Vosges épinglé par le Préfet des Vosges

image_pdfimage_print

P1110936Il y a deux ans, la Confiserie des Hautes-Vosges fêtait le trentième anniversaire de sa création. Et dans la famille Claudepierre, s’il fallait en retenir un c’est sans nul doute Jean-Marie, catalyseur d’une filiation qui n’a cessé de monter en puissance pour devenir une véritable référence dans le monde de l’entreprise vosgienne plus particulièrement dans la fabrication du bonbon…et c’est tellement bon. De la cacahuète grillée vendue sur les marchés au début de l’activité, La confiserie est devenue  au fil du temps, un must en la matière et surtout une saga vécue par une famille dont on retrouve les membres à tous les étages de la maison installée à Plainfaing. Les chevilles ouvrières de CDHV  s’appellent aujourd’hui Jean Marie, Bernard, Marie-Jeanne,  Fabienne, Nathalie, Pascal…et  l’ensemble du personnel dont l’une des particularités est de transmettre aux clients la gentillesse et la bienveillance naturelle des Claudepierre. Des bâtisseurs de père en fille, de cousins en cousines, de tata en tonton, avec la volonté commune de développer une activité toutes voiles dehors.

Alors forcément la figure de proue de l’entreprise, le capitaine étoilé du navire amiral n’est autre que Jean-Marie qui n’a cessé de dompter les transats de la vie afin de faire entrer définitivement le bonbon dans le cœur des vosgiens mais surtout dans la bouche des vacanciers. Naturellement JMC est devenu ce vendredi en fin d’après-midi Chevalier de la légion d’honneur épinglé qu’il fut  par le Préfet du département, Pierre Ory. Une cérémonie conviviale, en présence de nombreux invités, des amis, des proches et une foultitude de personnalités locales emmenées par  le maire de Plainfaing Patrick Lalevée …pour les Claudepierre tout le monde se déplace…ou presque !

« Le moment est singulier  » dixit  » le préfet du département «  pour Jean-Marie et  sa famille étroitement liés à l’aventure de la confiserie, c’est un instant solennel, chaleureux et amical… Et Pierre Ory de poursuivre  » distinguer une personne, c’est croire en la vertu de l’exemple »…Jean-Marie en est un !

Puis, le représentant de l’état a refait l’histoire de toute une vie consacrée à la passion et au travail commencé avec son père en qualité de débardeur à l’âge de14 ans pour aujourd’hui peser 330 tonnes de bonbons fabriqués chaque année, embaucher 32 salariés et accueillir dans l’enceinte de l’atelier de fabrication 220 000 visiteurs.

La parole fut ensuite donnée au cap’tain Jean-Marie, ému aux larmes, la gorge serrée  » vous avez tout dit Monsieur le préfet…autant d’éloges…peut-être méritées« . Rire dans l’assemblée ! Le patron est égal à lui même, simple, sympa, bienveillant, attentionné lançant tout au long de son discours des remerciements à tous ceux qui l’ont soutenu ( ça fait du monde). Puis de conclure par des pensées appuyées en direction de son épouse, de son frère Bernard, de ses filles et de passer la parole à Fabienne, nouvelle PDG de la société depuis mars dernier. Bref, toute la famille était présente, tous dernière Jean-Marie le chevalier nouvellement couronné d’un titre mérité et qui ne s’invente pas. 




Une réaction sur “Jean-Marie Claudepierre fait chevalier de la Légion d’Honneur

  1. jmv

    Lorsque l’on voit comment la legion d’honneur, haut symbole de mérite et de reconnaissance peut être galvaudée, il faut saluer cette fois la pertinence d’honorer à très juste titre ce magnifique chef d’entreprise.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.