Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Pont de la Jamagne : communiqué du maire Stessy Speissmann

image_pdfimage_print

Pont de la Jamagne – Voici la vérité en chiffres :

« La Commune tient à préciser exactement le montant des marchés attribués tant pour elle que pour le département pour le Pont de la Jamagne.

Rappelons en préalable, que la répartition des dépenses est la suivante par type de travaux :

* pour le département :

* travaux d’ouvrage d’art

* travaux de décaissement de la chaussée départementale, de structures de chaussée, couches de fondation, de base et de roulement,

* pour la Commune

* aménagement des trottoirs, des voiries communales et des dépendances du domaine public,

* assainissement pluvial

* divers réseaux secs et humides gérés par la Commune (eaux usées, eau potable, et éclairage public),

* aménagements paysagers.

Pour la partie à la charge de la Commune

Deux marchés ont été attribués

* réseaux : entreprise BROGLIO, pour un montant de 156 090 €uros HT, soit 187 308 €uros TTC

* voirie : entreprise BONINI PEDUZZI TRB pour un montant de 156 715 €uros HT, soit 188 058 €uros TTC.

Total pour la Commune : 312 805 €uros HT, soit 375 366 €uros TTC.

C’est ce qui est mentionné sur le panneau arrondi à 375 000 €uros à la charge de la Ville.

Pour la partie à la charge du Département :

Voirie : entreprise BONINI PEDUZZI TRB pour un montant de 653 982 €uros HT, soit 784 778,40 €uros TTC.

conformément à l’annonce faite sur le panneau puisque le montant annoncé est de 790 000 €uros.

Lors de la réunion publique, le Département annoncé 810 000 €uros de travaux. Il parlait bien entendu en HT et des seuls travaux concernant la Voirie et le Pont, à la charge de la Commune et du Département.

810 697 €uros HT = 156 715 €uros HT + 653 982 €uros HT (voir ci-dessus).

Le Département n’a pas fait mention des travaux exécutés par la Commune au préalable en matière de réseaux (156 090 €uros HT).

Le total de 810 697 €uros HT de voirie et 156 090 de réseaux fait 966 787 €uros HT soit 1 160 144,40 €uros TTC arrondis sur le panneau à 1 165 000 €uros. »

Le Maire,

Stessy SPEISSMANN




7 réactions sur “Pont de la Jamagne : communiqué du maire Stessy Speissmann

  1. majorette

    Très bien que les choses soient dites et clarifiées, comme dirait un autre contributeur d’ici prompt à s’enflammer devant les calomnies inepties et fiel qu’il subodore dans tel ou tel propos, m’étonne quand-même que les insinuateurs de bidouillage budgétaire et chiffres fantaisistes ou autre complot sur le dos présumé des contribuables, ne fassent pas mea-culpa !!!!!!
    En tous les cas merci Mr le Maire et preuve qu’il faut être prudent avant que d’affirmer étendards brandis que l’on détient LA vérité vraie.
    Allez à la r’voyotte comme l’on dit ici.

    répondre
  2. Jacques VALENTIN

    Merci monsieur le Maire pour toutes ces précisions, qui étaient indispensables.

    Cela soulève la question de la transparence et de l’honnêteté dans les informations fournies lors d’une réunion publique d’information.

    1 les chiffres avant travaux sont (selon ce que je comprends) annoncés hors TVA ou HT. La différence est de taille car il y a pour ce type de travaux 20% de TVA. C’est plus facile, ça diminue le montant… pourquoi ne pas préciser ce détail important ???

    2 le panneau d’information donne les dépenses TVA comprise qui sont le véritable coût pour les collectivités.

    3 les dépenses des travaux annexes n’ont pas été annoncées (alors qu’elles étaient connues) lors de la réunion publique, pourquoi donc ne pas annoncer ces chiffres ??

    4 La question essentielle que l’on peut se poser : pourquoi faire tant de dépenses alors que les travaux d’entretien (c’est normal pour un pont) étaient estimés à 170.000€ HT soit 204.000€ ? alors bien sûr, on peut dire que pour la sécurité.. pour le principe de précaution.. pour améliorer l’éclairage.. pour.. pour.. on pourrait toujours faire mieux.

    répondre
  3. CLEMENT THIBAULT

    Une précision pour Jacques : vous dites « TVA comprise qui sont le véritable coût pour les collectivités », cela n’est pas le cas.

    Pour vous expliquer, la TVA pour une entreprise ou une collectivité (à la différence d’un particulier) est reversée à l’Etat lorsqu’elle est perçue et est rendue par l’Etat lorsqu’elle est versée. Ainsi toute dépense, comme tout revenu, d’une collectivité ou d’une entreprise se calcule hors taxe.

    Le véritable coût est donc bien HT.

    En revanche, au moment du paiement des prestations, l’entreprise ou la collectivité va bien verser la somme TTC. Ce n’est donc qu’une question de trésorerie, le temps pour la collectivité ou l’entreprise de calculer (mensuellement en général) sa balance de TVA entre celle perçue et celle versée et demander ensuite à l’état le reversement de la différence le cas échéant (ou de verser à l’Etat le reste de TVA dans sa balance).

    Tout le monde n’est pas au courant de cela car tout le monde ne fait pas de comptabilité, mais le coût réel est bien HT.

    Le seul contribuable qui paye réellement la TVA c’est le particulier sur ses achats, car lui ne récupère jamais la TVA.

    J’espère que cela pourra vous aider dans la compréhension des dépenses publiques.

    répondre
    1. Jacques VALENTIN

      Le régime de TVA ne se résume pas à votre commentaire et en particuliers concernant les collectivités. La rectification de Mr le Maire bien utile et aussi indispensable nous informe bien sur les dépenses TTC, et il ne précise pas si ce projet est assujetti ou non à la TVA. Par ailleurs, cela n’empêche pas la pertinence de mes remarques 3 et 4.

      répondre
  4. HenPhi

    Bonjour, pour résumer que paie le contribuable : 1 160 144,40 €uros TTC pour la destruction d’un pont dont l’entretien aurait dû coûter 204.000 € TTC. Quelles raisons expliquent ce surcoût de 956 144,40 €? a) Il est a noter que deux entreprises bénéficient d’accès facilités à la départementale, b) que le Conseil Départemental n’a pas envisagé le retour d’une voie ferrée… très hypothétique mais jamais inéluctable, mais cela éliminait la possibilité du a).
    Quelle est la contribution de ces entreprises dans cette opération?
    Toujours est-il que dans leurs choix ces collectivités territoriales jouent avec l’argent du contribuable en favorisant d’autres choix que l’indispensable pour les citoyens !Surcoût de 500% ( 1 000 000 d’€ ) Gabegie de deniers publics.
    Salutations.

    répondre
    1. lucien baltrou

      A ce que je sache,ce goulot en béton devenu inutile n’était pas classé monument historique.
      204 000 euros c’est le coût de l’entretien immédiat.
      Et cela allait se renouveler de façon certaine et récurrente au fil des décennies.
      Donc le détruire était une sage décision.

      répondre
      1. HenPhi

        Oui bien sûr, mais depuis plus de 40 ans il n’y a eu que peu d’entretien sur ce pont, imaginons à raison de 200 000€ tous les dix ans.
        Pour 1 200 000 €, l’utilité de tels travaux reste à démontrer, diagnostic de l’état du pont détruit à l’appui, celui-ci n’était pas un goulot comme critiqué ! Bien sûr pas un monument historique non plus. Mais ce sont les deniers publics qui sont en jeu et certaines décisions sont dispendieuses et en définitive ne servent pas le bien public. Pour exemple des zones d’activités crées qui restent quasi désertes, n’apportent que des déplacements d’emplois car, qui plus est, subventionnés par les collectivités territoriales, pour contre exemple l’aménagement des carrefours de la croisette+Bruyère qui ont réduit le goulot en bout dudit pont…efficace.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.