Search
dimanche 16 déc 2018
  • :
  • :

Le textile vosgien tient la route "Car j'étais sur la route, toute la sainte journée"

image_pdfimage_print

On connaissait le GR5, qui traverse  pedibus une partie des Vosges, il faut maintenant compter sur La Route du Textile pour les amateurs de culture locale. Une nouveauté dans le monde de l’entreprenariat vosgien que l’on doit à Vosges Terre Textile notamment à Paul de Montclos, le monsieur + du savoir faire départemental, accessoirement PDG de Garnier-Thiébaut. Souvenons nous de Mr  + de chez Bahlsen qui donnait un coup de rein ou de coude dans les sacs de noisettes lors de la fabrication des biscuits pâtissiers : il en est un peu de  même, version coton pour le gérômois installé à Kichompré. Les esprits chagrin diront  » ça date ». En effet, le clip a été réalisé en 1979, mais la vie est un véritable paradoxe,  un éternel recommencement dès lorsqu’il s’agisse de nouveauté…c’est ce qu’on pourrait croire ! C’est donc sans moustache, ni nœud papillon que Paul De Monclos ( pour les passionnés de pub à l’ancienne  http://www.ina.fr/video/PUB3213295019) a dévoilé le dernier bébé de VTT soit La Route du Textile devant une foultitude d’élus locaux emmenés par la Sous-Préfète de Saint-Dié  Sylvie Siffermann. Pas un petit chemin de traverse , mais un sentier fait d’asphalte et de sueur qui mène à la découverte de l’activité intimement liée à la vie du département.

C’est dans les locaux du blanchiment Crouvezier Développement, dirigé aujourd’hui par Séverine qui a pris la place de son père Yves que les invités ont découvert la Route du textile après un panégyrique des actions menées par VTT depuis sa création. Ainsi Paul des Montclos a évoqué la fierté de travailler au sein même de la  filière, « On sait que le textile est fragile » souligne-t-il et de poursuivre  » mais depuis plusieurs années nous avons démontré que l’on peut développer notre activité en circuit court et donner l’image d’une filière moderne. Mais aussi devenir un modèle économique  et avoir une reconnaissance de la valeur travail ».

Alors, comme pour boucler la boucle, après une flasmob parisienne qui a marqué les esprits ou encore un sitting sur les crêtes avec la participation de plus d’un millier  de personnes venues des cotés vosgiens et alsaciens, il fallait une  nouvelle valeur ajoutée au mouvement Vosges Terre Textile avec l’installation de la route du textile. Et en termes de communication c’est Cyrielle François qui s’y colle en mettant l’accent sur les 4 parcours différents appelés, Plaine,  Moselotte, Moselle et Gérômois, afin  de découvrir des sites de production, mais aussi des boutiques et des lieux chargés d’histoire, de culture locale, confirmant à travers le temps le slogan de   » Made in Vosges ».

La Route du Textile ne pourrait pas être ce qu’elle est sans  parallèlement la création de son pendant version numérique. Le site mobile, la RouteDu Textile.fr propose de découvrir sur smartphone ou tablettes les POI (point d’intérêts) liés à la filière dans les Vosges. Outre l’accès direct sur  internet, il est possible d’être renvoyé sur le même site en flashant le QR Code de la Route du textile. Entre visites virtuelles et de terrain, la marche en avant continue pour les « VTTistes » au nombre de 1 700 répartis dans les 23 entreprises agréés dans le département. Le textile vosgien tient sa route !

« 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.