Search
dimanche 16 déc 2018
  • :
  • :

Voie Verte de la Vallée de la Vologne : « le dossier avance ! » Une étude lancée par les 2 Pays impliqués

image_pdfimage_print

AG voie verte vallé vologne 2018 (3)

Le comité de l’association pour la Voie Verte de la Vallée de la Vologne a tenu à rassurer ses nombreux adhérents présents cet après-midi à la salle polyvalente de Granges-sur-Vologne : « après une avancée significative l’an dernier, le dossier avance, ce n’est pas le statut quo ! »

En effet, le secrétaire de l’association Michel Georges et sa présidente Liliane Lalevée avaient tenu à remettre un peu les pendules à l’heure en préambule de l’assemblée générale qui s’est déroulée ce samedi 22 septembre. « Je suis heureux de vous voir aussi nombreux aujourd’hui et de voir que vous nous accordez toujours votre confiance dans ce combat qui a débuté depuis 6 ans maintenant. Certains d’entre-vous aimeraient que ça avance plus vite, se posent des questions, nous posent des questions. (…) Nous avons franchi une étape importante l’an dernier avec la fermeture officielle de la ligne Laveline-Gérardmer actée par SNCF Réseau le 24 février 2017 (lire notre précédent article ICI ). Après, du côté de Granges-sur-Vologne et Gérardmer, il est vrai que nous avons connu pas mal de mouvement au niveau de la Communauté de Communes avec 3 changements successifs, ce qui, d’une façon générale, n’est pas une situation qui nous a aidés.

Le secrétaire de l'association Michel Georges.

Le secrétaire de l’association Michel Georges.

Mais nous sommes sur la bonne voie même si certains discours en faveur du retour train persistent et qu’on annonce parfois que les deux projets pourraient cohabiter. Ne vous laissez pas prendre à ce jeu là, il n’y a pas la place pour les 2 projets voie verte et train, que ce soit pour des raisons juridiques ou des aspects liés au relief et à la zone Natura 2000. Et cela impliquerait des dépenses pharaoniques ! » précise Michel Georges. Le secrétaire de l’association qui a aussi vivement incité certains élus à prendre position de manière ferme et définitive pour ou contre le projet de voie verte : « Certains ont encore une position ambiguë, nous soutiennent sur le papier mais pas forcément dans les faits… Après, nous tenons à annoncer que nous serons présents dans les campagnes municipales car on y est dans 18 mois déjà ! » Le message de l’association est donc claire : elle veut savoir clairement qui sont ses alliés, sur qui elle peut compter pour pouvoir poursuivre ses objectifs.

AG voie verte vallé vologne 2018 (1)A l’heure actuelle, une étude a donc été lancée par les deux PETR (Pays de Remiremont et de la Déodatie) concernés qui se sont mis d’accord pour passer un seul appel d’offre afin de réaliser un schéma directeur des voies cyclables sur le massif des Vosges. La remise des conclusions du bureau d’études est attendue pour fin 2018 – début 2019. « Il s’agit d’un bureau d’étude qui fait référence et le schéma avait déjà un cahier des charges avec 3 niveaux ou 3 catégories de voies : les voies prioritaires ou structurantes dont ferait partie le projet de voie verte, les voies intermédiaires et les voies de liaisons. Suite aux conclusions de cette première étude qui va notamment dégrossir les objectifs et impératifs financiers du projet, les 2 PETR et les Communautés de Communes concernées vont sans doute être amenés à échanger afin de définir le meilleur schéma pour déterminer la maîtrise d’œuvre de la voie verte. Les 2 PETR qui vont d’ailleurs probablement être amenés à fusionner… » conclue Michel Georges.

Malgré certains obstacles qui ont pu se dresser face à elle, la Voie Verte de la Vallée de la Vologne et l’association qui la porte poursuivent donc leur avancée tout en sachant que le combat est loin d’être terminé. Patience est mère de sûreté, est-il nécessaire de le répéter ? Mais après 6 ans sur le front, si l’impatience se fait parfois sentir, les forces vives ont toujours la même énergie et les portes s’ouvrent progressivement, ce qui est plutôt bon signe pour tout ceux qui soutiennent cette initiative.




18 réactions sur “Voie Verte de la Vallée de la Vologne : « le dossier avance ! »

  1. ANDRE FRANCOIS

    Vous évoquez ceci :

    « Une étude a donc été lancée par les deux Pays de Remiremont et de la Déodatie concernés qui se sont mis d’accord pour passer un seul appel d’offre afin de réaliser un schéma directeur des voies cyclables sur le massif des Vosges »

    C’est une très bonne nouvelle, cependant un peu surprenant qu’aucune réunion publique à ce sujet soit réalisée … c’est tout de même pour fin 2018, début 2019 …

    Cette étude concerne tous les pratiquants du 2 roues, et usagers de la route.

    L’augmentation du nombre de cycliste en été et le weekend sur le massif est un réel enjeu touristique, de fluidité de circulation de part et d’autre.

    L’investissement d’une voie cyclable, certes utile, doit s’inscrire dans un programme cohérent, en intégrant les priorités de sécurité.

    Je ne vais pas faire état sur ce post, des problèmes récurrents déjà évoqués.

    Il est indispensable, d’analyser le potentiel de fréquentation des aménagements futurs en corrélation avec les usagers.

    J’ose espérer que cette étude va être menée avec la population, sinon … encore des doutes sur la véracité et son financement.

    SORTEZ DE VOS BUREAUX ET VENEZ NOUS RENCONTRER

    NOUS AVONS AUSSI DES IDÉES

    ET DES CHOSES A DIRE

    répondre
    1. jmv

      Soit. Mais cette reunion prévue et annoncée pouvait permettre à toutes les personnes sensibilisées par le projet d’être présentes et d’émettre un avis.

      répondre
      1. André François

        Oui bien sûr…
        Mais je parle bien de cette étude…
        Toujours des sujets traités via entités financées par…
        Lesquels vont être pilotés d’avance et réduire la marge de manœuvre
        Les acteurs du quotidien doivent être partie prenante à ces études…
        Souvent sont écartés de celles-ci les empêcheurs de tourner en rond !!!

        répondre
  2. thomas

    Partout en France des voies vertes sont ouvertes. Il est toujours aussi surprenant de voir que la voie de la Vologne n’est soutenue que par une association et pas par les collectivités concernées dont Gérardmer toujours anti vélo malgré la forte augmentation des deux roues sur la commune

    répondre
  3. Antho

    Pas d argent pour un service public ??
    Ok alors pas d accord de mettre 1 euros pour un chemin pour vélo alors que vous pouvez en faire dans les environs
    .il suffit d
    Adapter vos exigences en fonction de vos critères ( espace, sécurité. ..) je peux faire du vélo en famille sans être sur une route pour mes sorties. …
    Nous avons pas d argent pour nos déplacements de tous les jours et pour tout le monde pour l instant pour nos trains dans les Vosges !pas de problème nos enfants en souffriront comme notre génération depuis 30 ans ) OK mais alors pas d argent pour les plaisirs de certains . Y a pas à discuter puisque les deux projets coûtent une fortune .

    répondre
    1. ANDRE FRANCOIS

      Vous êtes ignoble dans vos propos (non signé bien sûr, la pseudo-mania…).

      Nous sommes en démocratie, la route appartient à tous, elle se partage. Cependant, au vu de l’augmentation de la fréquentation de tous sur les voies publiques, il convient d’en effectuer des aménagements.

      Déplacez vous jusqu’en Forêt Noire … en Suisse et vous comprendrez que d’autres en font une des priorités d’aménagement de l’espace routier.

      La Suisse se prononce sur l’entrée du vélo dans sa Constitution, « pour qu’il soit vraiment considéré comme un outil de mobilité prioritaire »

      La pratique du cyclisme pour tous, sera demain, une cause Nationale de Santé Publique, activité physique portée.

      Nous pourrions aussi adapter nos exigences (comme vous l’écrivez) en matière de santé publique : interdire les véhicules polluants sur les routes réservées aux cyclistes, lesquels respirent continuellement les gaz d’échappement. Peut être que l’espace serait plus facile à partager ainsi …

      Pour ce qui est du projet sous entendu de train … ce n’est pas un projet, mais une utopie ubuesque.

      répondre
      1. Antho

        Suisse = (trains)+ vélos.

         » au vu de l’augmentation de la fréquentation de tous sur les voies publiques »
        d accord avec vous donc logique de démonter nos lignes …!

        « un outil de mobilité prioritaire »
        le Vélo OUI, mais en complément pas en remplacement

        « cyclistes, lesquels respirent continuellement les gaz d’échappement.  »
        il n’y a pas que les cyclistes!

        Vos arguments sont les miens j aime le Vélo également mais je penses à nos besoins de déplacements indispensables de to les jours

        répondre
        1. jmv

          Les chemins de fer Suisse ne sont pas vérolés par CGT Cheminots et SUD rails.
          Les cheminots suisses ne bénéficient pas de regimes spéciaux conquis en rackettant l’usager.
          Les chemins de fer Suisse ce n’est pas 50 milliards de dettes et 3 milliards de deficit annuel pour le regime de retraite de leurs employés.
          Donc le retour du train, niet.

          Vite une voie verte.

          répondre
          1. Antho

            Ok jmv, rassurez vous la concurrences bientot … la concurrences pas s énerver svp…
            Vraiment désolé d avoir touché un point sensible pour vous celui de notre bonne et vieille SNCF qui vous a surement infligé un jour une amende pour non détention de titre de transport…hihihi.

  4. Max

    Combien de millions d € pour faire du vélo? Lol
    économies, pas de financements pour excuses du non retour aux services sncf d un côté, et de l autre dépenses pour loisirs.
    A rien comprendre.

    répondre
  5. etienne Laurent

    Il est a déplorer qu’aucun élu de la ComCom ne sois venu à cette assemblée,c’est dire l’importance apportée à ce dossier……..

    répondre
  6. Laurent ( paris)

    Comment voulez vous réduire le nbr de voitures si vous proposez rien en face?
    Même si un train transporte un minimum de personnes par jours ( en période creuse) c est toujours des voitures en – sur la route Non? Donc plus de sécurité sur les routes. ( vélos)
    Les voies verte ou multi-activitéesdans les campagnes pas de probleme, mais Gerardmer et ses environs veulent attirer des jeunes habitants et et si possible plus de touristes pour assurer le développement économique mais les infrastructures ne suivent plus.
    Peut être reconnaître les erreurs du passé et rectifier le tir encore possible.

    Régler les problèmes les uns apres les autres afin de pouvoir avancer sur la bonne voie pas spécialement sur ceelle du chemin de fer . A bientot.

    répondre
    1. jmv

      Pour les parisiens il y a un train direct Paris Remiremont puis un changement pour un bus qui met 35 minutes pour monter à Gérardmer.
      Beaucoup plus rapide que l’illusoire  » micheline » Epinal/ Bruyéres / Gérardmer.
      En plus ce bus roule souvent au 3/4 vide. Il n’attend donc que vous.

      répondre
      1. Laurent ( paris)

        Quand je veux aller à Gerardmer ce n est pas pour passer à Remiremont même si il y a un TGV.. . Dans ce cas je peux aussi descendre a Nancy!
        Je peux prendre un TGV pour epinal et une correspondance en face pour TER Gerardmer , plus simple plus rapide et surtout toujours en train.( pas de voiture ni car… )

        répondre
        1. en avant guingamp.

          Si vous parisien voulez le retour du train à Gerardmer,sortez alors votre chéquier.
          Les français  » du milieu » en n’ont marre d’être perclus d’impôts et de taxes pour financer l’état providence et les fantasmagories des uns et des autres.

          répondre
          1. André François

            Arrêtez avec ces commentaires… Le train ne reviendra pas.
            Il faut trouver d’autres alternatives avec le véhicule autonome… Par exemple.
            Toujours s’affronter sur les réseaux et encore demain dans la rue… Ça sert à rien…
            Unissons nous pour trouver des solutions réalistes, humaines, et surtout intelligentes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.