Search
mercredi 12 déc 2018
  • :
  • :

Quel avenir pour le marché de Noël ? – Gérardmer Animation reste divisée sur le sujet Un vote des adhérents devrait trancher sur la question du maintien de cette édition

image_pdfimage_print

reunion info Gérardmer animation (2)

 

Manifestement en désaccord avec la présidence et le C. A de Gérardmer Animation qui semble adopter une attitude résignée face à la difficulté, certains commerçants ont fait savoir leur désir de voir le marché de Noël reconduit cette année, même « à minima » pour reprendre les mots de Nicolas Rumeau

Quelle allure aura le marché de Noël  en 2018 ? Difficile de répondre à cette question brûlante lors de la réunion d’information programmée ce mardi soir en mairie (tout un symbole diront certains…). Réunion à laquelle étaient invités tous les professionnels, commerçants et artisans (adhérents ou non) de Gérardmer et de la Vallée des Lacs. L’objectif était d’échanger sur tous les sujets relatifs au commerce, au développement et à l’animation de la Ville (événements, animations, liens avec les institutions et partenaires, vie de l’association etc) et surtout de présenter quelques grands projets pour l’année à venir, à commencer par le Marché de Noël 2018.

reunion info Gérardmer animation (1)Projet qui risque de tomber à l’eau, si ce n’est pas déjà fait, puisque le comité d’organisation, si le marché devait être maintenu, devrait quoiqu’il advienne revoir sérieusement ses ambitions à la baisse. Le hic ? Comme l’a annoncé le président de Gérardmer Animation, c’est que la Ville a tout récemment signifié par courrier qu’elle refusait l’implantation du marché de Noël en bas de la rue François Mitterand où trône habituellement le « Pôle Gourmand ». « Le problème, c’est que si le Pôle Gourmand disparaît, notre budget pour le marché se retrouve amputé de quasiment 50%, ce qui représente en gros la somme allouée pour la communication, les animations comme les feux d’artifice que nous voulions tirer chaque semaine, la calèche, un jeu à gratter pour faire tourner les chalands dans les commerces etc. (…) Nous n’avons pas eu plus d’explication de la part de la Ville, même si nous pensons très fortement que la pétition qui a circulé contre l’implantation du marché en bas de la rue François Mitterrand a sans doute pesé lourd dans les décisions » explique Nicolas Rumeau. Une pétition signée entre autre par des hôteliers-restaurateurs ainsi que… d’autres commerçants !

« De plus, nous n’avons pas eu non plus l’autorisation d’ouvrir le 30 novembre comme nous le souhaitions, nous ne pourrons ouvrir que le 8 décembre. (…) Le cahier des charges est trop contraignant et nous avons dû faire face à des courriers contradictoires de la part de la Ville. C’est la réalité à laquelle nous sommes confrontés. Le C.A estime donc qu’il est dans l’incapacité d’organiser le marché de Noël tel qu’il vous l’a été précédemment présenté. On ne peut pas animer la ville et l’événement comme on le voudrait, et c’est bien le problème car c’est notre mission. Et notre projet de monter en puissance est clairement compromis » ajoute le président de Gérardmer Animation, manifestement résigné face à la situation. Lui et son équipe se voient donc mal organiser un marché réduit à la seule place du Vieux Gérardmé (qui à priori ne peut accueillir l’ensemble des chalets). Les solutions de repli place Albert Ferry et parc Garnier ne sont à priori pas satisfaisantes pour de nombreuses raisons, place du Tilleul et des Déportés ou encore Parvis des droits de l’Homme, il n’y a pas d’autorisations possibles selon Gérardmer Animation. L’éclatement du marché de Noël avait fait son récent succès et l’équipe en place estime clairement qu’il s’agirait d’un vrai retour en arrière que de le réduire et le re-concentrer sur un seul site, le tout avec beaucoup moins d’animations et de communication. En résumé, un marché de Noël « cheap » n’est pas envisageable pour le C.A de l’association.

Ceci étant dit, ce n’était manifestement pas l’avis de plusieurs commerçants présents à la salle des Armes ce mardi soir, certains rappelant que de gros investissements avaient été réalisés en vue du marché, notamment au matière de chalets dont le parc a été renouvelé. Une partie de l’assemblée était donc clairement pour l’organisation du marché de Noël, qu’il soit amputé d’une partie de son budget ou pas, que cela signifie « un retour 5 ans en arrière » ou non. Un petit sondage a donc été difficilement improvisé avec vote à main levée, quelques idées ont été lancées par l’assemblée, et le C.A a donc pris la décision d’envoyer de nouvelles propositions aux adhérents de Gérardmer Animation. Un vote suivra sans doute afin de statuer définitivement sur l’avenir du marché de Noël, à moins qu’un nouveau rebondissement intervienne. Affaire à suivre de près !




2 réactions sur “Quel avenir pour le marché de Noël ? – Gérardmer Animation reste divisée sur le sujet

  1. Athée

    Deux suggestions :
    – Demander l’avis du « Bon Dieu »…
    – Reverser 50% des bénéfices engrangés aux bonnes œuvres et associations qui militent pour les plus démunis.
    C’est pas une bonne idée ? Ben pourtant Noël c’est la fête du partage, non ? !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.