Search
lundi 22 oct 2018
  • :
  • :

Sous le béton, la plage ! Un roman électronique et une version audio afin de dénoncer le bétonnage

image_pdfimage_print

lasserre-preview-figaro-2La ville de Gérardmer rayonne dans tout l’hexagone. Par son particularisme, mais aussi ses habitants…et souvent pour le meilleur. En témoigne l’écriture d’un  roman d’un genre nouveau mettant en exergue le combat mené par l’avocate bordelaise Marie-Françoise Lasserre qui n’est autre que la sœur de la gérômoise Catherine Jacquelin. La brillantissime juriste du barreau bordelais s’est fait connaitre en son temps pour avoir provoqué, entre autre, la destruction d’une maison bourgeoise construite illégalement sur la bassin d’Arcachon, plus exactement au Cap Ferret.  Elle fait paraitre depuis quelques jours un roman éphémère intitulé  » Ce que les yeux de Béata Daury ont vu » dont la particularité est d’être publié uniquement  sur internet…avant de disparaitre. Et cerise sur le gâteau, la brune qui compte pas pour des prunes, a souhaité voir son roman décliné en version  audio et en anglais.

Un des slogans de mai 68, n’était autre que « sous les pavés » la plage. On peut considérer que la romancière est une révolutionnaire à sa façon en dévoilant au grand public « l’indévoilable », c’est-à-dire l’utilisation du sable de la mer  dans la construction moderne, jusqu’au dépouillement des sols. Et si Marie-Françoise Lasserre mène un combat permanent depuis plus de 30 ans, sa réflexion sur l’urbanisation de notre société touche toute la France, mais aussi une partie de la planète phagocytée par des bétonneurs immobiliers souvent sans scrupule. Découverte !

Le premier et le second chapitre du roman sont à lire ici : https://www.mflasserre.com

Version audio :

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.