Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Volley : l’ASG plie à domicile Le P&P Didier presque complet pour cette splendide confrontation

image_pdfimage_print

Pour cette troisième journée du championnat de N3, l’ASG volley recevait le FS Val D’europe Esbly Coupvray au gymnase Pierre & Paul Didier où les Gérômois s’étaient rassemblés en nombre pour soutenir leur équipe, finalement défaite sur le score de 3 à 1 :   25/23  25/20  20/25  25/19.

Ce sont en effet pas moins de 150 personnes qui avaient répondu présent pour assister à cette réception qui s’annonçait compliquée face à d’anciens pensionnaires de la N2 qui ont clairement pour objectif de remonter l’an prochain. Néanmoins, les hommes de Jérôme Jan ont entamé ce match de la plus belle des manières avec notamment un bon passage au service de Remy, quelques belles attaques et un gros bloc qui a tout de suite (ré)chauffer le public. Le ton était donné, ça allait cogner fort ce soir ! Les locaux menaient ainsi 8-4 puis 11-6, faisant preuve de caractère pour prendre les commandes du set. Malheureusement, une légère baisse de régime et d’intensité se faisait ressentir à 16 – 11, permettant à leurs adversaires de se remettre en scelle et d’entamer lentement mais sûrement leur remontée. Les visiteurs empochaient finalement la 1ère manche 25-23, au grand dam des Gérômois.

Manifestement touchés par la perte de ce set qu’ils s’étaient bien vus remportés, les locaux accusaient le coup et passaient complètement au travers de la 2de manche. On pouvait alors s’attendre au pire même si le public attendait un sursaut d’orgueil. Mais les hommes de Jérôme Jan restaient trop imprécis dans le premier contact, et l’attaque de l’ASG était faiblarde avec entre autre un Dieudonné pas dans un grand soir. Bref, il n’en fallait pas plus pour qu’Esbly Coupvray face rapidement la course en tête… Fort heureusement pour le suspense, les entrées de Mengel et Adam redonnaient des couleurs aux vosgiens. Mengel réalisait un festival au bloc dans le troisième set et Durand écœurait l’attaque parisienne avec quelques défenses venues d’ailleurs. Orzes sonnait enfin la révolte et l’ASG remportait le set en montrant à leurs adversaires que l’affaire était loin d’être pliée, et ce pour le plus grand plaisir des supporters présents. De plus, l’entame du quatrième set était gérômoise, ce qui faisait encore un peu plus monter la mayonnaise dans les gradins. Mais en face, il y avait un énorme Dère à la pointe pour faire totalement basculer le match, et ce malgré un mano a mano époustouflant dans lequel les centraux adverses prenaient leurs responsabilités. L’ASG finissait par craquer à 18-20, lâchant le set sur le score de 19-25, non sans avoir vaillamment combattu et offert un beau spectacle à son public. Dommage, tout cela aurait tout de même mérité un petit tie break…

Prochain match le dimanche 28 octobre à Creutzwald !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.