Search
samedi 15 déc 2018
  • :
  • :

Hausse du gazole non routier – un surcout d’environ 60 000 € par an pour la commune

image_pdfimage_print

fuel-1596622__340Communiqué de presse de l’association  des maires de montagne dont Stessy Speissmann est l’un des vice-présidents 
Extrait choisi : Les maires de montagne s’alarment de l’impact sur le coût du déneigement L’article 19 du projet de loi de finances pour 2019 prévoit la suppression du tarif réduit de la taxe intérieure de consommation (TICPE) sur le gazole non routier ce qui augmenterait de 300 % la taxe dès le 1er janvier 2019. Une mesure aux impacts lourds alors que les conditions climatiques de la saison hivernale rendent notamment indispensable le travail des engins de déneigement pour sécuriser les routes de montagne. Alors que la saison hivernale s’installe dans les stations, les maires de montagne appellent le gouvernement à réfléchir aux conséquences contre-productives d’une hausse de la taxe sur le gazole non routier. Contrairement à la trajectoire annoncée dans le PLF 2018, le gouvernement a prévu, sans aucune concertation, une hausse de 300% de la taxe sur le gazole non routier ce qui augmenterait le prix du carburant de 40 centimes par litre pour les communes supports de stations de montagne et ce dès le 1er janvier 2019.




2 réactions sur “Hausse du gazole non routier – un surcout d’environ 60 000 € par an pour la commune

    1. DB

      Bjr,

      Pensons également à nos Amis Agriculteurs et Travaux Publics qui vont également subir de plein fouet cet abrogation d’avantage et qui devront répercuter encore une fois aux Clients ce surcoût ingérable de trésorerie … Qui va encore une fois devoir payer ?
      Nous comme toujours par l’intermédiaire de nos impôts …

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.