Search
samedi 15 déc 2018
  • :
  • :

Rotary – Le rêve croisé des jeunes filles en programme d’échange C'est la vie

image_pdfimage_print
helene

Hélène

Hélène Garnier n’a pas tout à fait 18 ans et, depuis longtemps, cette jeune gerbamontoise, élève au lycée la Haie Griselle, caressait le rêve de découvrir un jour l’Argentine…

Hannah Hendrie est canadienne, elle a fêté ses 16 ans en août, le jour précis où elle a posé le pied sur le sol français pour venir y vivre l’aventure d’un long séjour.

Dans le cadre du programme d’échange du Rotary International, les voilà maintenant toutes deux  installées pour près d’une année, l’une à Santo Tomé en Argentine, l’autre à Gérardmer, grâce à la réalisation croisée de leur rêves d’adolescentes orchestrée par le club gérômois.

Arrivée début septembre à Santo Tomé*, Hélène précise qu’elle y a fait la plus belle rentrée de sa vie tant l’accueil de ses nouveaux camarades a été merveilleux; Ses cours sont programmés le matin seulement et lui laissent le loisir de participer à diverses activités l’après-midi ou même de faire la «siesta» selon la coutume locale!

hanna

Hanna

En Argentine c’est actuellement le printemps, avec une température moyenne 27 degrés. Hélène passe donc beaucoup de temps dehors, dans le parc de la ville, à boire un « terere » ou un « maté » entre amis. Elle suit chaque semaine des cours de danse folklorique argentine et tous les samedis matins se rend à l’extérieur de Santo Tome où, pratiquant l’équitation, elle fait avec ses amis de longues balades dans le «chakra » argentin (la campagne), prenant plaisir à admirer les beaux paysages, faits de plaines sauvages et marécageuses bordées de jolies collines au pied desquelles coule le Rio Uruguay qui sépare Santo Tomé du Brésil.

Bien qu’Hélène ne possède que de faibles rudiments en langue espagnole, la communication avec ses parents d’accueil a pu s’établir aisément grâce à l’empathie naturelle des argentins où un regard, un geste, un sourire sont plus éloquents qu’un long discours.

Quant à Hannah, elle mesure chaque jour depuis deux mois l’immense chance qu’elle a de pouvoir  découvrir la France dans le cadre privilégié de familles d’accueil successives qui lui témoignent disponibilité et gentillesse.

Depuis septembre elle a déjà visité le Mont Saint Michel, Nancy, Metz et Strasbourg ce qui, pour elle, augure d’une suite de programme très prometteuse…

Elle est inscrite dans un club hippique local et le Rotary lui offre des cours particuliers de français afin qu’elle puisse parfaire sa maîtrise de notre langue Mais qu’on se le dise, le programme d’échange d’étudiants du Rotary représente bien davantage qu’un séjour linguistique !…Il ouvre les jeunes à la culture d’un pays en les immergeant dans les familles d’accueil et ce dont ils se souviendront surtout, c’est l’aventure humaine qui leur a été permis de vivre à l’aube de leur vie d’adulte

André  JACQUELIN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.