Search
vendredi 19 avr 2019
  • :
  • :

Monsieur loyal et joute verbale : le concours d’éloquence du rotary resurgit Première victoire de ST Joseph face à la Haie Griselle

image_pdfimage_print
Belle victoire des Spinaliens, parfaitement à l'aise face au public et plein de maîtrise dans leurs interventions.

Belle victoire des Spinaliens, parfaitement à l’aise face au public et plein de maîtrise dans leurs interventions.

C’est reparti pour l’annuel concours d’éloquence du Rotary qui voit plusieurs équipes issues de différents lycées vosgiens s’affronter dans le cadre de joutes verbales passionnantes autour de sujets d’actualité.

Ce mardi soir à la salle des Armes de la mairie gérômoise, c’est l’équipe numéro 2 de la Haie Griselle de Gérardmer qui recevait l’équipe de St Joseph d’Épinal. Les deux binômes avaient hérité d’un sujet particulièrement intéressant et  bien ancré dans son temps : « Pour ou Contre l’anonymat sur les réseaux… » Et ce d’autant plus que les deux équipes s’affrontaient de manière anonyme aux yeux des membres du jury ! Comme le veut la tradition, c’est le tirage au sort qui a décidé qui serait l’équipe à défendre l’anonymat et qui serait celle vouée à la pourfendre… Après un moment de suspense insoutenable, l’équipe A, à gauche pour la salle était de la Haie Griselle et était composée de Pauline DEL DEGAN de 1° L et Sandro CHIGHINE de 1° ES ; l’équipe B, à droite pour la salle, du Lycée St Joseph et était composée de Alizée THOMAS de T.ES et de Théotû PERNOT de T.ES.
L'équipe 2 de la Haie Griselle s'est inclinée face à plus fort mardi soir.

L’équipe 2 de la Haie Griselle s’est inclinée face à plus fort mardi soir.

Le déroulement de cette manche était relativement similaire aux précédentes éditions du concours avec une partie exposé de chaque équipe, une partie débat/affrontement direct entre les deux parties, sans oublier le jeu des questions/réponses avec le public. Le tout sans oublier la cerise sur le gâteau, les fameuses Jonquilles, ces questions ou affirmations un peu loufoques que les lycéens doivent développer en laissant place à leur imagination et leur capacité à improviser… Un moment toujours très attendu des protagonistes et de leurs supporters comme des jurés chargés d’évaluer le fond et la forme de chaque intervention.

Mais revenons-en au thème de cette soirée :  forcément, les arguments ne manquaient pas de part et d’autre : illusion de l’anonymat, dérives, effet « Big Brother » contre lequel on lutte ou croit pour lutter, importance d’être connu et reconnu pour faire entendre sa voix, comment faire confiance à un anonyme, convenance de l’anonymat pour bénéficier d’une certaine liberté de parole et ne pas être jugé, problème de crédibilité ou/et de confiance par rapport à un anonyme, il y avait moult grain à moudre !! Mais surtout, on a pu constater à juste titre que le débat ne date finalement pas d’hier : finalement, depuis la nuit des temps, des auteurs utilisent des pseudos, qu’il s’agisse de littérature ou de presse d’ailleurs… Pas étonnant qu’il en soit de même aujourd’hui pour la prise de parole sur internet. Comment le gérer, c’est encore une autre histoire !
concours d'éloquence 2019 rotary (1)Autant dire, ou plutôt écrire, que les deux équipes se sont bien battues, l’affrontement des idées fut réel et les réponses aux questions de la salle ont souvent été plus claires que lesdites questions…Une grande fluidité des idées et du discours ainsi qu’une belle complémentarité des éléments du binôme spinalien de St Jo fut relevée. Et quand vint l’heure du Printemps c’est de Jonquilles qu’il s’est alors agi… Le binôme de St Jo se vit proposer le sujet : « Certes, le point-barre, mais … que fait la virgule ? ». « Après s’être levés de concert, ils nous promenèrent entre vie de la ponctuation, vie réelle, vie passée et vie future, à travers certitudes et vies à « compléter, confirmer, adapter, améliorer… », bref une belle Jonquille, fleur, voire fruit d’une belle balade » commentera François Laubacher, monsieur loyal de cette joute verbale.

Le binôme de la Haie Grsielle tira, lui, le sujet : « Rêver … en noir et blanc ou en couleurs ? », après s’être eux aussi levés, ce qui semble donner aux orateurs une plus grande liberté, ils déroutèrent le public et le jury très habilement dans des notions de vie, de la naissance en blanc clair puis très « pâlement» coloré au départ puis, enfin franchement sombre même noir de… la mort et enfin coloré multicolore et ensoleillé au moment de sortie de ce qui n’était qu’onirique et non du domaine de la perte d’Eurydice…., précieux réveil où la vue de la salle fut déclarée être la vue de la vie avec un beau sourire comme point d’orgue à cette tirade très bien … vue !

Le Jury composé de Rotariens gérômois et d’une dame de l’InnerWheel a fait ses comptes et c’est l’équipe de St Jo (B) qui remporte la palme avec une note de 16,34/20 alors que la Haie Griselle totalise 13,32/20. Prochain rendez-vous prévu à Gérardmer le 05 février avec cette fois l’équipe 1 de la Haie Griselle qui entrera en piste avec un nouveau thème : « S’engager est-il compatible avec garder sa liberté ? »…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.